Publié le 18 Juillet 2014

Le début des vacances prend une teinte orangée.

Les abricots mûrissent au soleil.

les abricots

Il n'y a pas que les abricots!!

teckel

Le soir, cette teinte orangée persiste sur le sommet des montagnes.

Demain je sens que le bleu va lui prendre sa place!

coucher de soleil sur les montagnes

Publié le 15 Juillet 2014

Pourquoi les expressions autour du pied?

Tout simplement parce que je suis dans une période de problème de pied...ou plutôt de pattes!

Après les mésaventures avec Folie que vous avez vu dans ce billet et sur cette photo, voilà que Nelson a décidé de me casser les pieds!

Ne prenez pas les choses au pied de la lettre, mais j'ai dû, ce jour là me lever sur le pied gauche!

Juste avant le départ en vacances, j'ai cherché quelqu'un qui pouvait m'enlever cette épine du pied, ne supportant pas que mon âne puisse souffrir pendant mon absence.

J'ai réfléchi afin de trouver la meilleure solution.

Il faut avoir les pieds sur terre quand on est responsable d'animaux, et j'étais pieds et poings liés avec les horaires qui défilaient.

J'ai fini par trouver le bon vétérinaire, mais j'ai dû faire le pied de grue car ce jour, il avait des urgences.

Nelson ne s'est pas laissé faire, il y a bien fait comprendre qui il était. il lui a fait un joli pied de nez à sa façon!

Preuve à l'appui que je ne vous raconte pas n'importe quoi!

l'impatience de mon âne

Il a enfin trouvé chaussure à son pied!

le pied de l'âne

J'ai demandé à tout son entourage d'avoir bon pied, bon oeil, et de le surveiller de près.

Ne prenez pas les choses au pied de la lettre, Nelson n'est pas bête comme ses pieds, il va être raisonnable et se laisser soigner.

Je vous ai fait un joli pied de nez, n'est ce pas?!

Je vous souhaite à tous et à toutes de belles vacances.

les vacances du chien

Publié le 11 Juillet 2014

Le soleil est tombé dans le potager, c'est peut être la raison de cette pluie incessante!

Il y a à peine trois jours, elle était ENORME. je me suis dit que le sud allait être jaloux, mais la pluie a fini par la flétrir. De toute façon, si je l'avais cuisiné en beignet, il y en aurait eu pour dix personnes...alors!!

fleur de courgette

Cette année j'ai essayé le topinambour, plus pour m'amuser que pour me régaler.

Voilà qu'une plante géante a envahi le carré. Maintenant je n'ai plus qu'à trouver une recette.

Je compte sur vous!

le topinambour

Et les crosnes, vous savez comment on cuisine ces tubercules?

les crosnes

La porte du potager va bientôt se refermer pour les vacances. Je ne pense pas que mes légumes vont m'attendre.

Si un chevreuil passe par dessus la barrière c'est qu'il a aimé mes nouvelles plantations. Tant mieux, j'aime bien partager!

barrière en fer

Quelques pots resteront vides. Tout le monde peut avoir des vacances!

pot de fleur

Les oies sont prêtes pour le grand départ qui devrait se passer vers le 15 juillet.

Beaucoup sont absentes ce qui me rend toujours triste, mais la nature est ainsi faite et je sais que tout est juste dans la nature. J'apprends tellement en les observant, je sais que je les reverrai en février prochain.

Elles ont bien grandi!

les oies bernaches

Les petites maisons se sont vidées, mais resteront accrochées solidement pour le printemps prochain.

nichoir

La récolte du miel de printemps est terminée. Les abeilles se sont mis les pieds en éventail!

Moins de kilos, mais une saveur douce et légère comme une plume. une vraie réussite!

Je leurs ai quand même tiré les oreilles pour qu'elles se remettent au travail pendant que je prends des vacances...non mais!

pot de miel

Publié le 8 Juillet 2014

Cela faisait un moment que je ne les voyais plus. Sans doute sont-ils occupés avec leur petite famille. Soudain une rencontre, timide mais téméraire. Un aventurier sans doute!

le chevreuil

Nos regards se sont croisés. Pas besoin de bavardage, juste du respect.

Le chevreuil

Les oies ont bien grandi et se sont habituées à cette présence sauvage. Cela fait parti de leur environnement alors que l'humain n'est pas encore accepté. Il est vrai qu'il est un prédateur dangereux, alors quand il me regarde et semble accepter ma présence pendant quelques minutes, je pense qu'il a compris que nous ne sommes pas tous semblables...oh, que non!!

Les oies bernaches

Le voilà qui disparaît dans les fougères, sans un bruit, comme une danseuse!

les fougères

Publié le 6 Juillet 2014

Des fois on se demande si on est bien réveillé. L'illusion de voir un âne passer devant ses fenêtres, me laisse songeuse sur le fait que je suis peut être encore en train de rêver!

Nelson a tout simplement trouvé la barrière ouverte, ce qui lui a permis d'aller se balader, en venant me narguer devant la cuisine.

la couverture de l'âne

Il me montre bien qu'il a le droit aussi à un petit déjeuner, en se délectant de quelques branches.

La nourriture de l'âne

Point de colère de ma part, car Nelson a le moral bien bas. Ses petits sabots souffrent d'une fourmilière. C'est en quelque sorte , une séparation de la sole et de la corne, qui rend le pied fragile. Cela demande des soins et il n'est pas toujours coopératif. Mais je ne perds pas patience car j'aimerais le voir à nouveau galoper dans le pré après Maya.

les oreilles de l'âne

Allez Nelson, courage, les beaux jours vont revenir!

photo âne

Publié le 27 Juin 2014

Enfin partie grimper pour essayer de répertorier les fleurs de montagne.

Cela se mérite, je vous assure!

Des heures de marche dans des chemins abrupts mais tellement beaux. L'air est pur, quand le souffle commence à manquer, une petite fleur se présente pour m'inviter à une petite pause.

fleurs de montagne

Je me sens toute petite au milieu de ces falaises et pourtant sereine tant le calme règne au milieu de ce paysage époustouflant. Maya coure dans tous les sens. Je la vois quelquefois disparaitre au dessus du vide, alors je siffle, je m'inquiète mais la voilà qui remonte de je ne sais où, aussi souple qu'un chevreuil.

falaise de montagne

La faune et la flore cohabite en douceur. Pas de stress, les pas sont mesurés, la musique vient des oiseaux et des cours d'eau. Il est presque gênant de respirer fort quand l'effort est intense!

On a l'impression qu'on pourrait grimper sans jamais s'arrêter, toujours plus haut, toujours plus beau. Cette espace inaccessible en hiver devient en été une invitation à la contemplation.

Paysage de montagne

Les chemins se croisent, la descente est amorcée, Maya s'énivre du parfum des fleurs et coure toujours aussi vite mais avec un art de ne pas déranger. Quand je la vois remonter, j'ai l'impression d'un film au ralenti! mais comment fait-elle? je me suis dit qu'un jour je la filmerai pour vous prouver ce que je dis!

fleurs de montagne

La récompense est au bout du chemin. Une halte s'impose dans des chalets venus de nulle part. Un accueil chaleureux des montagnards qui connaissent l'effort accompli pour venir jusqu'à eux.

chalet ancien

Maya peut enfin se reposer, privée de liberté pour quelques instant afin d'éviter la visite des cuisines qu'elle affectionne particulièrement!

labrador noir

Après l'effort, le réconfort. Je tombe sous le charme de cet endroit pas si sauvage que ça. La maitresse des lieux a su dompter quelques mètres de terrain en pente pour y planter son potager.

potager de montagne

Tous les volets du chalet sont en accord avec la nature.

Volet de chalet

Les couleurs un peu vives font ressortir l'accueil de cet endroit. C'est qu'il faut être vu quand on est perdu au milieu des montagnes!

restaurant de montagne

Les forces reviennent vite pour reprendre le chemin du retour. Les nuages deviennent enveloppants mais le soleil résiste.

Paysage de montagne

Maya si tu continues à sentir cette fleur, tu vas éternuer!

Fleur de montagne

Non, pas celle-ci non plus!

fleur de montagne

Dimanche sera le jour du retour, mais la montagne a su me conquérir. Il y a encore tant de fleurs à découvrir, tant de chemins à conquérir.

fleurs de montagne

Toutes ces fleurs seront répertoriée dans mon nouveau blog, qui se veut être un carnet de "trucs et astuces pour le jardin"

Pour moi, un livre de bord, pour ceux ou celles qui voudront s'inscrire, un partage de connaissances sur la flore et la faune.

Alors je vous dis à bientôt.

fleur de montagne

Publié le 25 Juin 2014

Il y a les douées qui auraient mis quatre heures, j'en ai eu pour quatre jours!

Un petit banc bien dur qui demandait à se radoucir. Je l'ai habillé d'un coussin que j'ai matelassé sans demander la permission à mes petits doigts qui me font la tête toute la soirée!

Et voilà pourquoi j'ai du retard sur le travail que je me suis promise de terminer avant la fin de la semaine.

Demain je grimpe sur un plateau en espérant trouver ces fameuses fleurs à mettre dans mon nouveau blog.

Quoi, un nouveau blog?!! Il est déjà sur la toile mais je le garde secret car il est maintenant trop jeune et bien trop timide pour se montrer.

Bien sûr, Kinekelly reste ce qu'il est!

Cela me permet de rester en contact avec des amis lointaines, mais aussi des amis...is!

Sans oublier vous tous, que je ne connais que virtuellement, avec qui je peux papoter par mails ou sur les commentaires. J'en profite pour vous remercier de tous vos passages. Je lis avec bonheur, souvent avec un sourire au coin des lèvres, tous les mots que vous me laissez. En ce moment, je n'ai pas trop le temps d'y répondre mais j'y pense!

Revenons à nos moutons, celui-ci n'est pas garni de laine mais c'est tout aussi confortable!

coussin matelassé
coussin matelassé
Fleurs de montagne

Publié le 24 Juin 2014

Perdue au milieu de nulle part, je suis en train de répertorier les fleurs de montagne pouvant respirer entre 1500 et 2000 mètres d'altitude. C'est une activité qui me va tout à fait.

Aujourd'hui, je me suis offert un petit bouquet en faisant attention de ne pas couper les racines. En rentrant d'une longue marche, j'ai déposé mon trésor printanier dans le petit panier de La Prunelle. Il a l'air fragile comme ça mais il cache bien son jeu. La montagne lui va si bien!

bouquet de fleurs de montagne

C'est une vraie météo d'altitude. Tantôt un ciel sans nuage puis c'est la tempête, j'ai même eu de la grêle. Aujourd'hui les montagnes étaient cachées sous un épais manteau de brume. Que me réserve la journée de demain? A chaque jour sa surprise!

Paysage montagneux

Pas question de grasse matinée. Le son des cloches est un excellent réveille matin! Je les ai compté devant ma fenêtre, treize magnifiques vaches se lancent dans un concert à faire pâlir la fête de la musique!

Le collier des vaches

Il y a beaucoup de travail ici, sans compter mes trois copines qui n'ont pas besoin de parler pour se faire entendre!

Folie n'a pas trouvé mieux que de marcher sur un objet tranchant et cela dès le premier jour. Résultat des opérations, je lui ai fabriqué une poupée à changer quotidiennement, mais qui l'oblige à marcher sur trois pattes.

teckel kaninchen

Dès le pansement terminé, elle s'amuse à trouver des astuces pour l'envoyer balader. Mais la dernière astuce, c'est moi qui l'ai trouvé!

Un bout de carton, une paire de ciseau et du scotch de peintre, le tour est joué!

Au bout de quelques jours, sa patte va beaucoup mieux. Je lui fais un pansement avec un mélange d'huile d'olive, de trois gouttes d'huile essentielle de tea tree et d'une cuillère de miel. Dans la nature, on fait "naturel"!

teckel kaninchen

Maya fait des mondanités et me ramène du monde à la maison!

labrador noir

Ce qui ne plaît pas beaucoup à la petite dernière!

teckel kaninchen

Mais il ne faut pas que j'oublie la qualification des fleurs de montagne avant que certaines gourmandes aient ratissé les verts pâturages!

les vaches montagnardes

Si on peut plus rigoler!

collier de vache

Plus que quatre jours pour terminer mes photos, c'est de la folie!

fleurs de montagne

Surtout si je reste une heure devant chaque fleur!

fleur de montagne
Le brouillard en montagne

A bientôt.