La vie du chevreuil

Publié le 12 Février 2014

Voici un article qui risque d'être long...très long, puisque je vais vous raconter, peut être pendant toute l'année, la vie du chevreuil.

Munie d'une paire de jumelle pour ne pas le déranger, je vais essayer de comprendre son comportement, de trouver son territoire, de décrypter ses petites manies, de me transformer en voisine amicale pour, enfin, espérer l'approcher.

Non, je n'ai pas dit de l'embrasser, bien que la nature nous réserve quelquefois de drôles de surprise!

le chevreuil en liberté

Le chevreuil fait partie de ma vie quotidienne. Nous jouons à cache-cache. Après plusieurs années, je connais les endroits qu'ils se sont appropriés. Ceux où ils aiment venir se reposer sur un lit de feuille, mais pas encore le lieu magique où ils vont donner naissance à leur progéniture.

Je tiens à souligner que les chevreuils observés sur la photo prise non loin de ma cabane sont sauvages. J'ai appris qu'il existait des enclos à chevreuil servant non seulement à mieux connaitre la vie de ces cervidés mais aussi à satisfaire la frénésie des chasseurs. Je ne ferait pas de polémique sur ce sujet. Chacun est libre mais lorsque je prends connaissance de l'arrêté du 10 août 2004 classant les chevreuils dans les espèces dangereuses, cela me laisse perplexe! Passons...

Ou plutôt, ne passons pas! Car j'ai vu de mes propres yeux en Nouvelle Zélande, des élevage de cerfs. Je vous en avais déjà parlé et vous avez promis une photo de ces animaux fantastiques au bois vertigineux. Encore un peu de patience!

Plus les bois sont volumineux et disposés harmonieusement, plus le trophée (l'animal) est vendu à une somme astronomique. Ce magnifique cerf coulera des jours heureux, presque apprivoisé, puisque j'ai pu en approcher un de très près, jusqu'à ce qu'un chasseur à l'envie pressante d'accrocher un trophée au-dessus de sa cheminée, vienne passer quelques jours de vacances dans ce superbe pays, pour tirer cet animal parqué.

Non, je ne suis pas en train de tirer sur les chasseurs. J'ai de très bons amis chasseurs qui n'arrêtent pas de m'expliquer qu'il faut tuer des chevreuils car ils sont en trop grand nombre et qu'ils provoquent des dégâts dans toutes les forêts.

Est-ce cela que l'on nomme la sélection naturelle?

A l'ère de l'homme de Cro-Manion, je veux bien, mais je croyais qu'on avait évolué!

Alors les enclos? Oui évidemment, je suis contre. Laissez au moins une chance à l'animal de se cacher dans une forêt qu'il connait bien mieux que vous!

C'était juste une parenthèse, comme ça, de bon matin, pour se mettre en forme, mais je reviens à nos chevreuils.

  • Il faut savoir que le chevreuil mâle est appelé brocard.
  • La femelle se nomme la chevrette
  • Le chevreuil jusqu'à l'âge de 6 mois se prénomme le faon. Son pelage est tacheté durant deux mois
  • De 6 à 12 mois: le chevrillard
  • A 2 ans: le daguet

Cela peut servir dans les diners mondains!

Dans la photo que j'ai prise cette semaine ( pas terrible la photo mais je vais progresser!)

Le brocard et ses chevrettes étaient tous groupés. A ma vue, le brocard à pris la tête de file, pour s'éclipser dans les broussailles, suivi de sa cour!

le brocard

Les bois des brocards apparaissent au mois de janvier. Si vous cliquez sur la photo, vous verrez qu'ils sont recouverts d'une matière duveteuse appelée velours, que le chevreuil va perdre en mars-avril. Les bois sont durs de mai à septembre, puis commencent à tomber dès le début du mois d'octobre. Ils sont caducs, comme les feuilles d'arbre, et se renouvellent tous les ans. La ramure chez le chevreuil, peu se vêtir de formes très différentes.

On peut reconnaitre le chevrillard à ses bois d'une forme beaucoup plus simple , s'élançant bien droit au dessus de sa tête.

Depuis que je les observe, j'ai toujours été étonnée de voir à quel point le grincement d'une branche à peine imperceptible pouvait les faire sursauter, mais la vue de ma voiture moteur en marche, ne les dérange pas outre mesure. J'en conclue qu'ils ont l'ouïe sélective!

le chevreuil

Avouez que le petit derrière tout blanc, c'est super sexy!

Cette jolie tache s'appelle le "miroir"

Celui de la chevrette est en forme de coeur. La nature est quand même bien faite!

Celui du mâle est plus allongé.

Ce miroir n'est pas seulement une coquetterie. Comme le poil de mes chiens, il peut se hérisser lorsqu'il y a danger.

J'ai trouvé sur pinterest une photo très explicite sur ce petit derrière. Après recherches, je n'ai pas retrouvé l'auteur. Qu'il se fasse connaître s'il passe par ici, que je puisse y mettre sa signature.

Pinterest

le miroir du chevreuil

Au printemps, le pelage du chevreuil est roux, en automne il devient gris-brun.

En hiver certains chevreuils ont une ou deux tâches plus claires sous la gorge ou à la base du cou. Cette tâche est appelée la"serviette".

la serviette du chevreuil

Si vous voulez observer des chevreuils et avoir la chance de pouvoir les prendre en photo, il faut savoir qu'ils ont un odorat très développé. Attention au sens du vent qui risque de dénoncer votre présence.

L'approche du chevreuil est très délicate. Prenez dans votre poche une petite boite percée de trous, remplie de talc. Elle vous donnera le sens du vent. Mais attention si le vent tourne, vous risquez de voir ses oreilles se dresser dans votre direction. Dans ce cas, inutile d'armer votre appareil, il est plus rapide que vous!

Votre seule chance est de rester accroupi sans bouger et d'attendre avec un peu d'espoir qu'il continue ses activités. J'ai bien dit avec espoir, car le chevreuil est très réactif, comme vous pouvez le voir sur cette photo. Je me suis trouvée nez à nez avec ce superbe chevreuil, je me suis transformée en statut. Peut être m'a t-il pris pour un arbre, car le chevreuil ne voit pas très bien sur une courte distance. Nous avons pu nous observer pendant quelques minutes.

le chevreuil

Vous voyez sur cette photo qu'il n'est pas facile de l'apercevoir!

La robe du chevreuil est assortie aux couleurs de la nature. Par conséquent, lors de vos sorties photographiques, vous devez adopter une tenue proche des tonalités de la forêt environnante.

les chevreuils en forêt

Vers le 15 juillet, la période des amours commence. Lorsque le brocard trouve une chevrette qui lui plaît, il la poursuit dans une course circulaire. La trace laissée au sol s'appelle "le rond de sorcière". La suite n'est pas difficile à deviner!

Les naissances commencent au début du mois de mai.

J'ai appris que le faon pendant les premières semaines après sa naissance, était dépourvu d'odeur, ce qui le protège des prédateurs comme le renard. Au moindre danger, sa mère s'éloigne et frappe le sol pour prévenir sa progéniture qu'il doit se coucher. Les tâches blanches sur son dos lui permettent de se confondre avec les branches et les feuillages environnants.

Surtout si vous trouvez un faon dans la nature, ne le caressez pas car il y a de grandes chances pour que la mère ne soit pas loin et soit dérangée par l'odeur humaine déposée sur lui.

le faon

Pour ceux ou celles qui veulent suivre cette aventure, je vais ouvrir un onglet dans la barre des menus. Il va falloir que je replonge dans le HTML!

La semaine prochaine je retourne vivre dans la forêt pour suivre de loin avec une paire de jumelle, le déplacement des chevreuils, choisir un endroit pour poser la tente de camouflage afin de les observer sans les déranger. Le soir, venir par ici noter le résultat de ces journées passionnantes.

Alors, je vous dis à bientôt. Si vous avez une expérience dans ce domaine, ce serait vraiment sympa de venir le partager sur ce petit bout de toile!

illustration chevreuil
Commenter cet article

Sara 18/02/2014 16:27

J'aime lire tes billets aec calme et attentivement, mais avec mon nouveau boulot, ( tu sais j'ai un travai de professeur, de pedagogue, je suis très contente), je suis un peu débordée et je n'ai pas le temps necessair, j'ai eu de chercher un bon moment pour ce joli billet.
Moi aussi, j'aime tous les animaux et, moi, je comprends aussi aux chasseurs, mon père l'était aussi, cependant je crois que plus ppour culture et même necessité, eux ne chassaient que des petits animaux.
Pourtant il a laissé de chasser il y a longtemps. Je comprends l'art de la chasse, et j'aime les plats de chasse, mais pas capable de présser le détente, bien sûr.
D'ailleurs, ici c'est très difficile de trouver ce genre d'animaux, seul en haute montagne, comme les Pyrenées.
Alors je, qui n'ai eu jamais l'occasion d'en voir, je préfère les admirer sur tes billets que sur la cheminée de quelqu'un.
J'en attends un autre.
Bisous.

kinekelly 18/02/2014 23:56

Bonjour Sara la fidèle!
je suis heureuse de voir que tu as un nouveau travail qui te plaît.
Comme ton père était chasseur, tu as peut être pu comprendre ce sport ( si on peut appeler cela un sport!) plus facilement.
Dans les montagnes Pyrénéennes, il y a d'autres animaux passionnants à observer comme les marmottes , les mouflons et même l'ours brun paraît-il!
Si un jour tu en rencontres un, tu oublies pas de me le dire!

Annie 17/02/2014 10:53

Ton article est magnifique, et quelle chance de pouvoir les observer !
Il m'arrive d'avoir la chance d'en croiser lorsque je vais courir en foret, et ce sont de moments magiques...
Par un parfait hasard, ma petite fille a choisi de regarder Bambi ce matin ; c'est son film préféré m'a t-elle dit... Elle en est au moment le plus triste où un chasseur tue sa mère...
Bonne journée à toi

kinekelly 18/02/2014 23:49

Bonjour Annie,
N'essaie pas de faire la course avec eux, ils sont plus rapides que toi!
Je suppose que tu as du consoler ta petite fille, c'est une scène tellement émouvante.
Belle semaine et à bientôt.

naline 15/02/2014 08:25

Merci pour ce beau billet. Tes photos sont magnifiques !
J'ai eu la chance à plusieurs reprises de voir des chevreuils de très près. Quelle grâce, quelle élégance !

kinekelly 18/02/2014 23:43

Tu me dis "de très près' et en plus "à plusieurs reprises", c'est en effet une grande chance!
As tu réussi à les prendre en photo ou la rencontre fut toujours trop rapide?!

Nicole(tte) 14/02/2014 18:44

Magnifique votre reportage !
Quelle chance d'être inscrite à votre lettre
Merci

kinekelly 18/02/2014 23:37

Bienvenue Nicolette sur ce petit bout de toile!

aymes 13/02/2014 12:58

Bonjour,
je viens de lire votre histoire sur les cerfs ,c'est magnifique.Très belles photos ,
Par contre je n'aime pas du tout les chasseurs .
J'ai hate de lire la suite
bonne journée
Aymes

kinekelly 18/02/2014 23:36

J'ai en effet , écris une parenthèse sur les cerfs mais c'est bien du chevreuil qu'il s'agit!
Il est vrai qu'on a tendance à les confondre, il sont aussi beaux les uns que les autres.
Merci Aymes de ce passage et bonne semaine.

solene 13/02/2014 11:14

Je te remercie pour ce très joli billet intéressant ... quelle chance tu as de cotoyer ces merveilleux animaux .
je pense aussi que la chasse devrait être autorisée mais avec des autorisations très , très surveillées !
Merci de tes merveilleuses photos !
Belle journée
Solène

kinekelly 18/02/2014 23:31

Merci Solène, Je pense que les animaux se sentent bien ici. J'ai une famille de chevreuils qui est en train de se former. J'essaie de repérer les endroits où ils aiment se restaurer et les heures de leurs passages. Mais on le sait bien, les animaux sauvages n'ont pas de compte à rendre!

Mimiblue 13/02/2014 10:43

Je ne vais sans doute pas tout me rappeler mais j'ai lu la totalité de cet article avec beaucoup d'intérêt et de passion, admirant le "miroir" tellement commode pour situer les autres du groupe quand les couleurs de leur robe, effectivement, se noie dans le décor au point de les faire devenir invisibles. Quand tu le dis clairement, la photo qui illustre ton propos est très parlante : non seulement on voit mal le chevreuil mais si l'on y regarde mieux encore, ses pattes, vers le bas, se fondent dans les couleurs des feuilles qu'elles foulent.
Les faons sont tellement craquants que je doute d'avoir assez de sagesse pour ne pas y toucher. Mais j'y penserai pour son bien si un jour j'en trouve un. Néanmoins, entre notre démarche sur les branchettes au sol, nos parfums, nos vêtements trop colorés et nos appareils photos qui font un bruit de déclenchement pas possible, j'imagine que j'ai dû déjà être observée sans avoir vu par qui !!!
Merci pour ce bel article et cette leçon. C'est un très beau reportage et très utile. Nous avons le même point de vue sur la chasse dont je dose la vraie utilité à quelques pourcentages seulement, m'insurgeant de ce que les chasseurs cherchent à qui donner leurs prises parce qu'ils en ont trop !!! Pour les animaux parqués, j'ai été amenée en rencontrer des éleveurs de biches qui les font grossir pour en faire du pâté et des rôtis. J'avoue que j'ai eu du mal à avaler l'info, surtout sachant que l'une des biches, plus sociables que les autres, acceptaient les enfants des visiteurs sur son dos !!! Moi qui ne sait faire que guili-guili sous le menton des animaux, imaginer qu'on puisse manger ce genre-là me fait peine. Il ne faut surtout pas que je puisse voir sur pied l'animal dont on m'a servi une tranche. C'est affreux et j'ai le même problème avec toutes les bêtes élevées pour leur viande.... C'est très féminin parait-il. En tout cas, mon chat est bien content que je sois ainsi : il dort en toute confiance !

Mimiblue 19/02/2014 09:42

Promis : je garderai en tête la leçon si un hasard heureux mettait un faon sur mon chemin. Je n'y toucherai pas ! J'aime trop les animaux pour les mettre en péril.
Là où j'avais ma maison de vacances, un renard était venu trucider des poules chez le voisin. Je ne m'en étais pas réjouie non plus (pour les pauvres poules, d'ailleurs, pas pour le voisin) mais moi aussi je sais bien qu'un animal qui tue le fait pour se nourrir et rarement pour le plaisir !! Seul les cris du renard dans la nuit m'avaient stressée, je n'avais jamais entendu ça et, au départ, j'ai cru qu'un chien du voisinage s'était pris la patte dans un piège ou quelque chose comme ça... Terrible !!! Après, quand l'imagination a lâché prise, le cri m'a semblé moins terrifiant.

kinekelly 18/02/2014 23:26

Merci Mimiblue pour le sentiment que tu exprimes dans ton commentaire. Je vois que tu es une amie des animaux. Si un jour tu trouves un faon, tu penseras à moi. Cela serait dommage de le priver de sa mère qui doit l'observer, cachée tout près de lui. Mais l'odeur humaine déposée sur son poil risquerait de la faire fuir. Il vaut mieux s'éloigner le plus loin possible et peut être avec chance pouvoir observer des images que tu n'oublieras jamais!
Les animaux chassent pour se nourrir comme le renard qui a attrapé mes deux poules, certainement pour nourrir sa progéniture. Bien sûr j'étais furieuse et triste, mais la raison l'emporte. Pour les chasseurs, c'est une tout autre histoire.
Heureusement que ton chat ne risque rien!
A bientôt pour d'autres aventures.

Martine 13/02/2014 10:39

Si tu as besoin d'une assistante je propose de poser ma candidature! La vie dans la forêt, en silence, loin des humains (pas tous) et au contact des animaux me fait trop envie, alors...en attendant je vais te suivre dans ton aventure avec le bonheur que tu peux imaginer, avec toute mon amitié, Martine

kinekelly 18/02/2014 23:08

Je te remercie pour ta candidature! il est vrai que pour cette recherche, je suis très solitaire car il faut respecter tant de choses pour ne pas les effrayer.
Dans ta région il y a aussi beaucoup de chevreuil, tu pourrais t'exercer à l'approche et pourrions échanger nos impressions!

monesille 13/02/2014 09:47

J'adore cet article tellement intéressant, tu as bien de la chance de vivre ainsi au contact de la nature. Les chevreuils sont en effet très difficiles à voir, j'en ai entraperçu un une fois que mon chien a débusqué, je n'en ai gardé qu'une impression visuelle tellement cela a été rapide.Je suis impatiente de lire la suite.
Mes amitiés

kinekelly 18/02/2014 23:01

Merci Monesille, j'espère que tu feras encore des rencontres avec ce superbe animal mais dis à ton chien qu'il aille moins vite la prochaine fois!

sophie 13/02/2014 09:15

merci pour ce joli post
qui prouve aussi que l'homme est tombé sur la tête pour son plaisir mais çà c'est une autre histoire!
un beau reportage sur un très bel animal
bonne journée
sophie

kinekelly 18/02/2014 22:58

Comme tu le dis si bien c'est une autre histoire, et pas toujours facile à comprendre!
Belle semaine.