Tel est pris qui croyait prendre.

Publié le 4 Mars 2014

Comme vous le savez, depuis plusieurs jours, je suis une observatrice assidue!

Les chevreuils vont-ils me livrer leurs secrets?

Il me semble que deux familles sont en train de s'installer. C'est avec une grande distance que je les guette surtout en fin d'après midi. J'ai repéré quelques traces de cicatrices qui me permettent de les reconnaître.

Mais ce jour-là le vent a sans doute tourné, ce qui m'obligea à rester figé comme une statue en espérant qu'ils me prennent pour un saule pleureur! (petite référence à ma chevelure après shampouinage).

Ils étaient aux aguets, les oreilles pointées vers moi et le regard bien rond.

les chevreuils

Je ne dois pas être bonne comédienne et mon interprétation du saule pleureur n'a pas fonctionné!

La prochaine fois je jouerai le sapin et me parfumerai à l'Iris Silver mist... Référence au joli post de Dom!

La fuite des chevreuils

Pas d'inquiétude, ils sont revenus car cet endroit est magique!

Ce n'est pas un individu femelle de l'espèce humaine qui va les troubler!

les allures du chevreuil
Les jonquilles
Commenter cet article
P
Merci de nous offrir ces belles photos!! Ta patience est bien récompensée....
Répondre
S
Et je crois que tu leurs as semblée bien pacifique! Une amatrice de mère nature.
j'arrive pour mon com, j'avais déjà lu le post, mais cela a besin d'une bonne atention et d'une première promenade sur le blog de Dom, charmant billet, j'adore.
Alors j'ai lu plus attentivement et je suis déjà amie de tes beuux amis les chevreuils (cabirols en catalan, mais je ne les peux voir que dans les Pyrenées).
Comme touours un cadeau pour moi ce billet.
Bisous.
Répondre
N
Quelle élégance !
Et bravo pour ta patience !
Passe un excellent week-end !
Répondre
F
C'est un cadeau que nous fait dame Nature ce spectacle !!!
Répondre
M
Qu'ils sont beaux !!! On ne se lasse pas de les regarder, élégants, racés, le nez humide et l'oeil vif. Je ne suis plus étonnée de ne jamais en voir car s'ils t'ont repérée d'aussi loin, moi qui n'y voit pas à plus de 200 m, je ne les vois pas et les entend juste détaler.... Tant pis pour moi. Rien à craindre donc pour le petit faon, je passerai à côté sans le distinguer parmi les feuilles !
Répondre
M
Trop beau!
Amicalement,

Manon
Répondre
D
Quelle belle leçon d'observation ! Merci pour le clin d'oeil.
Dom
Répondre
L
Quelle chance d'avoir ce magnifique spectacle sous les yeux
Quelle grâce ils ont!
Répondre
A
Quelle chance de pouvoir au moins les observer, même s'ils ne sont pas dupe de ta présence !
Tu as même réussi à les prendre lorsqu'ils s'enfuyaient..
Bonne soirée,
Annie
Répondre
M
Que tes photos sont belles !!!! et quelle chance tu as d'avoir de tels voisins (les miens quoique gentils sont beaucoup moins beaux ^^)
belle journée et belles photos
bises
ml
Répondre