La cuisson des cèpes.

Publié le 10 Novembre 2014

L'automne, c'est la saison des champignons. Tous les jours, je vois quelques têtes surgissant de la mousse ou à travers le tapis de feuilles rousses. Tous les ans, je les expose par ici sans me lasser une seconde. Pour moi il n'y a pas de répétition, les saisons se suivent mais ne se ressemblent jamais. Les feuilles tombent inlassablement et je les ramasse inlassablement sans me lasser!

C'est un excellent sport pour mes biceps de coq, et cela dure pendant des semaines. Pourtant lorsque je verrai la dernière feuille s'envoler, à ce moment là peut être, je dirai ouf!

Je la guette du coin des yeux en ayant l'impression qu'elle me nargue un peu!

feuille d'automne

Un rhododendron s'est implanté sauvagement au milieu des fougères. Ce n'est pas pour me déplaire. Il peut même inviter ses amis.

rhododendron

Il est vrai que j'avais commencé à parler de champignons, pour la première fois, j'ai craqué sur une envie gustative.

NON, NON, pas celui-ci, sinon je ne serais sans doute pas là pour vous écrire!

L'amanite tue-mouches est un champignon vénéneux, il est reconnu comme étant hallucinogène. On le confond souvent avec l'amanite phalloïde (merci Agnès!) qui reste l'un des champignons les plus vénéneux d'Europe. Vous pouvez juste le regarder mais pas le toucher et encore moins le mélanger à vos cueillettes.

Heureusement, mes chiennes ne se sont jamais intéressées à ce phénomène qui est d'ailleurs très esthétique. Pourtant certains animaux comme les lapins peuvent manger l'amanite. Je me dépêche souvent de les photographier car le lendemain ils sont souvent croqués par de petites dents!

amanite tue-mouches- champignon vénéneux.

Cette année il y avait de magnifiques cèpes. Impossible de se tromper, c'est comme si leurs noms étaient attachés autour de leurs chapeaux!

Les cèpes ont fini dans la poêle avec un peu d'huile d'olive, de l'ail et du persil. Pas compliqué comme recette, c'est tout à fait à ma mesure!

Il ne faut surtout pas se laisser distraire car les cèpes demandent à être cuisiné "al dente". C'est carrément top chrono, et c'est sans doute la seule difficulté!

recette de cèpes

La balade se poursuit uniquement dans l'observation photogénique de certains spécimens fidèles au rendez-vous chaque année.

coprinus comatus

Voilà que je me laisse distraire, les feuilles attendent de partir pour la fabrication du terreau. Il faut jongler entre les jours de pluie et de soleil.

Beau temps aujourd'hui, vous ne trouvez pas?!

feuilles d'automne

Rédigé par KineKelly

Publié dans #La cuisson des cèpes, #feuilles d'automne, #amanite tue-mouches

Commenter cet article

Sara 22/11/2014 21:22

(Mais c'est belle l'amanita...) Ici des morts pour la consomation mauvause des champignons, encore.
Même ainsi, j'dore les manger, les bons, et de cette façon ils sont sublimes. mais, étonant chez moi?, j'y rejointe un peu du beurre!
Gros bisous.

by 11/11/2014 10:57

Magnifiques photos d'automne . Originaire du Limousin , je connais bien les cèpes et les girolles et la persillade est la meilleure recette ! Belle journée : chez nous il y a encore beaucoup de feuilles!!!!

Lotus 11/11/2014 09:33

C'est la belle époque pour le ramassage des champignons ,même si ce coprin chevelu peut être mangé On ne le cueille que lorsqu'il est tout jeune.
J'ai toujours admiré ces amanites tue-mouche pour leur beauté

argile et barbotine 11/11/2014 08:58

Très automnal et très intéressant, joli temps aujourd'hui ici aussi pour aller ramasser les feuilles dans le jardin !

naline 11/11/2014 08:22

Le beau temps d'automne nous ravit ! Et tes photos sont magnifiques, particulièrement celle de l'amanite !

MAG 10/11/2014 23:20

quelle merveilleuse photo de jeune cèpe !
j'ai souvent vu des amanites tue mouches, surtout en région lyonnaise et en Pays de Loire ; il leur faut beaucoup d'humidité ; elles sont si belles en groupe qu'elles paraissent fausses et dissuadent les cueilleurs ;
par contre, quand j'étais enfant,je cueillais des oronges, champignons encore plus délicieux que les cèpes, qui ne poussaient que sur les hubacs, comme les amanites phalloïdes auxquelles elles ressemblaient ; je n'ai jamais entendu parler depuis de ses champignons extraordinaires, peutêtre victimes de cette très forte ressemblance ;

Maria-Lina 10/11/2014 22:39

Que tes photos sont belles, pour ce qui est des champignons, je ne me risquerais pas à les ramasser car je n'y connais rien mais j'adore les photographier! Bise et bonne soirée tout en douceur!

Agnès 10/11/2014 21:19

Il s'agit ici de l'amanite tue mouche, ce joli chapeau rouge avec des points blancs, mais pas plus sympa que sa copine amanite phalloïde qui elle, est blanchâtre, voire légèrement verdâtre, à regarder seulement toutes les deux!

kinekelly 10/11/2014 21:35

Merci Agnès, il est vrai que je les confonds toujours, je suis très distraite, mais pas au point d'y toucher!