Sauver Iluna ma belle jument

Publié le 17 Décembre 2016

Des fourmis dans les doigts et une envie irrésistible de venir sur ce petit espace à la fois personnel et intemporel.

Mon ordinateur n'était pas en mode sommeil puisque je continuais à vous rendre visite!

C'est en quelque sorte, ma récréation, une petite bulle d'air au milieu d'un emploi du temps plus que chargé.

Au milieu de mes activités divers et variées, il y a Iluna, ma superbe jument, dont je vous ai déjà raconté l'histoire.

Cela fait plus d'un an que nous dialoguons ensemble afin de résoudre un handicap qui nous empêche d'avoir une véritable liberté d'expression l'une envers l'autre.

 Après l'avoir arraché des griffes d'une mort affreuse, je l'ai emmené dans le Limbourg se faire opérer des membres postérieurs.

Opération réussie, suivie de longs mois de convalescence et une reprise de "travail" tranquille afin de faire connaissance. 

Me sentant si proche de cette jument, je ressentais en elle une souffrance cachée profondément, l'empêchant d'exprimer son talent. Car Iluna est une virtuose.

Plusieurs passages dans le Limbourg, des paroles toujours rassurantes, des espoirs déçus, des remises en question, des moments cafardeux, des sourires et des pleurs.

Dans ces périodes d'incertitude, je me mets en position d'attente, ouverte au "recevoir".

J'ai reçu! 

Ecoutant le conseil d'une amie, je me suis orientée sur une autre manière de soigner, une autre façon d'aborder la souffrance.

Ni une, ni deux, Iluna et moi sommes parties en Hollande dans une clinique vétérinaire holistique.

Le diagnostic a été posé en peu de temps. Une petite bête de quelques grammes a touché son système nerveux. Iluna souffre.

 Voilà pourquoi Iluna avait une réputation de jument dangereuse, une jument à abattre. 

Dès notre rencontre, j'avais échangé le mot dangereux par souffrance. Grâce à cela, iluna ne recevait pas le même regard. 

Ses oreilles couchées, sa mâchoire menaçante n'était pour moi qu'une expression adoptée pour se protéger de l'humain.

Après un traitement à base d'homéopathie et de phytothérapie de quatre semaines, je suis retournée en Hollande pour un second diagnostic.

Je voulais être positive mais dans ces traitements, la recherche d'un diagnostic juste par rapport à  la personnalité de ma jument est souvent compliqué, car le cheval ne s'exprime pas avec des mots mais avec des gestes.

Ma déception fût immense car les circuits nerveux étant sérieusement touchés, depuis plusieurs années; la petite bactérie de la maladie de lime continuait à se promener et à la faire souffrir.

Dans les yeux de la vétérinaire, j'ai lu la solution d'une issue fatale.

A ce moment il faut que je vous avoue et surtout que je m'avoue à moi-même que je me suis effondrée. J'ai craquée.

Oui, j'ai demandé l'euthanasie immédiate, ne me sentant pas la force de faire souffrir ma jument dans un trajet pénible vers le retour à l'écurie.

Mais voilà, les petits anges de mon énergie positive m'ont secoué par les épaules et m'ont soufflé dans les oreilles:

"Eh! Kinekelly... ça va pas, non? tu oublies qu'il y a toujours des solutions. Relève ton niveau d'énergie et ne baisse pas les bras. 

Ah! je les aime ces petits anges!!

La vétérinaire est revenue vers moi pour me proposer deux solutions.

L'euthanasie ou un nouveau traitement par piqure, sorte d'acupuncture pour détendre ses circuits nerveux.

J'avais une porte ouverte, je m'y suis engouffrée!

Un nouveau traitement a été décidé, nous avons pris le chemin du retour avec aiguilles et plantes.

Après quelques jours de traitement, son caractère a empiré. Impossible de laisser travailler le maréchal ferrant, Iluna attaquait, l'oeil sauvage.

Mais surtout, Iluna présentait un danger pour les autres. 

Surtout, j'ai entendu cette phrase "Si tu prends ta décision, tu ne dois plus changer et le faire le plus vite possible car c'est devenu trop difficile". J'étais effondrée. J'ai pris la décision.

Si vous avez bien suivi, mes petits anges sont très actifs et n'arrêtent pas de me secouer comme un prunier!

Ils m'ont organisé un déplacement sur Paris m'obligeant à retarder ma décision de trois jours.

Avant mon départ, j'ai envoyé une vidéo au vétérinaire. Dans ma tête, je me répétais ces mots "tu ne dois plus changer".

Après ces trois jours interminables, je reçois un email de ma véto me montrant son contentement sur les progrès d'Iluna.

Je ne sais pas si vous avez déjà vécu ces moments où vous vous sentez complètement paumé!

Ne plus savoir quoi faire, ne plus savoir quoi dire, se sentir en apesanteur dans une situation qui vous échappe pendant un instant de vie.

Le soir de mon retour, je suis allée dans son box. Iluna était calme acceptant de se laisser caresser.

Evidemment ce n'était pas de grandes accolades, mais ce souffle d'apaisement m'a suffit pour envoyer balader ma décision.

Avec le traitement, ma véto m'a expliqué que l'évacuation des toxines par le foie était très douloureuse, ce qui expliquait son comportement agressif.

J'ai fait marcher mon bon sens!

Si Iluna devient moins agressive, c'est que les vilaines toxines sont en train de disparaître!

Pour l'instant, cela se confirme, j'ai même réussi à avoir un gros câlin!

Voilà la situation dans l'instant présent. Le fait d'en parler par le jeu de l'écriture, me fait du bien.

Cela peut expliquer à mes amies éloignées, mes silences, mes absences, préférant souvent la solitude pour mieux me recentrer.

Rien d'important, juste une énergie qui se concentre!

A très bientôt pour vous souhaiter un JOYEUX NOËL.

 

Commenter cet article

Mylène 20/12/2016 10:56

Tu es une battante et ton combat va porter ses fruits j'en suis sûre!2017 sera une belle année avec une Iluna apaisée et heureuse auprès de toi. Bonnes fêtes de fin d'année à vous deux.

christine 19/12/2016 11:08

Pas facile de lire ce billet si émouvant et touchant. Mais il y a tellement d'amour et d'espoir. Il y a des décisions que l'on veut prendre, pas seulement pour soi.... Je souhaite le meilleur pour ta jument et que des pensées positives pour toi. Bon Noel à toi. Christine

mère de la mule 19/12/2016 09:15

Tant qu 'il y a de la vie il y a de l'espoir, il ne faut pas lâcher prise !
Je t'embrasse et croise les doigts pour toi
Maman mule

Clo 19/12/2016 09:11

Tu es une vraie belle personne dans un monde qui manque cruellement d'humanité envers tous les êtres vivants.

Triskell 18/12/2016 23:03

Crois-moi si tu veux, mais hier soir en me baladant sur la toile, je pensais à toi en me disant mais que devient Kinekelly ? A-t-elle baissé les bras ou rejoint Instagram comme beaucoup ? Oh non, les bras, tu ne les a pas baissés, et pour quelque chose d'extraordinaire en plus, toute ton énergie et tout ton amour pour sauver Iluna. C'est magnifique, magique, j'attends une suite heureuse à toutes ces douleurs, tous ces sacrifices. Je t'embrasse,
Dominique

la prunelle 18/12/2016 21:15

Mes respects à toutes les deux...
Tout mon amour à elle et toute mon amitié à toi!
Bisous à toutes les deux

Katrien 18/12/2016 18:59

Bonsoir je te souhaite beaucoup d' énergie des anges et que tu pourra briller avec Iluna en 2017 bonnes fêtes ! Katrien

Asht 18/12/2016 18:55

En tout cas, c'est une belle histoire de Noel
Pas toujours facile de persévérer quand tout le monde te dit d'abandonner, mais tu es sur le bon chemin
Excellente soirée

vivi 18/12/2016 18:05

Qu'elle jolie histoire la veille de Noel les miracles existe bravo et bon courage

MARTINE ECKERT 18/12/2016 16:49

Une belle histoire qui passe du rire aux larmes et qui va bien se terminer pour toutes les deux, je vous le souhaite de tout coeur. Très heureuse de te lire, cette année difficile a besoin de beaux contes pour reprendre pied. Je pense bien fort à Lluna, je l'ai aussi cette fichue maladie de Lyme avec son lot de douleurs par ci par là! Alors je fête déjà ton retour et t'envoie toute mon amitié, bonnes fêtes de fin d'année, Martine