Publié le 28 Avril 2014

L'oie bernache faisait les cent pas dans la prairie depuis plusieurs jours. J'observais ce va- et-viens qui m'annonçait la naissance des oisons dans un futur très proche

Heureusement que les oies ne fument pas car il aurait déjà terminé plusieurs paquets. J'aurais, en plus, été obligée de sévir, la cigarette étant interdite afin de ne pas déranger la faune et la flore.

oie bernache

Dimanche matin fut le Grand Jour!

la famille vint présenter ses oisons.

Six oisons en pleine forme, escaladant avec rapidité et légèreté la rive de l'étang.

Comme tout homme fier de sa progéniture, le mâle roule des mécaniques!

Savez-vous que le couple d'oies bernaches est fidèle à vie. Quand je dis qu'il faut toujours prendre exemple sur la nature!

les oisons

Le mâle est extrêmement attentif. Cette après-midi, un congénère a osé se poser sur l'étang, il fut chassé à la vitesse d'un éclair dans un brouhaha de cacardement très puissant.

Personne ne doit s'approcher mais depuis des années, les oies tolèrent ma présence et je dirais même plus, elles se montrent très aimables.

Il faut dire que j'ai vu passer plusieurs générations.

Les chiennes sont aussi très respectueuses. Elles ont vite compris la force de leur bec. Un jour, une de mes "crevettes" a osé s'approcher d'un peu trop près. Elle fut rouler dans les graminées comme un sushi!

Plus de peur que de mal mais la leçon a été vite apprise!

teckel kaninchen

Jour après jour je vais observer leur comportement. J'aimerais pouvoir les protéger car il arrive souvent que la couvée diminue pendant le mois qui suit la naissance, bien que les oies bernaches soient d'excellents parents, mais les prédateurs comme le renard cherche aussi à nourrir sa famille.

Vers le 15 juillet, lorsque les oisons auront atteints leurs pleines croissances, toute la famille s'envolera pour une destination qui m'est inconnue. C'est vrai, je ne suis jamais invitée!

Pour l'instant, je profite de ces moments de tendresse.

la naissance des oies bernaches

Publié le 24 Avril 2014

Une petite escapade de deux jours à Paris, sous un soleil timide mais bien présent.

Ce que j'aime à Paris, c'est marcher en levant la tête. Je ne vous dis pas le nombre de réverbères qui aurait pu me changer en pirate!

C'est ainsi que je découvre souvent des petites pépites parisiennes comme ce balcon accroché en haut d'un immeuble d'une beauté renversante!

Balcon parisien

Il ne faut pas oublier aussi de pencher la tête surtout sur les quais en traversant le Pont Royal car la verdure est omniprésente à Paris pour vous faire oublier la pollution des grandes villes.

Le Pont Royal
les quais de Paris

Paris est un jardin, J'aime traverser la rive par celui des Tuileries surtout quand le calme règne comme aujourd'hui. Les fleurs sont de la couleur du ciel. Les allées débarrassées de leurs feuilles d'automne, semblent avoir été astiquées toute la nuit. Ciel, j'ai laissé mes chaussons dans la valise!

jardin des Tuileries
les iris bleus
massif de fleurs

La glycine trouve largement sa place dans la cour des immeubles. La voilà jouant les curieuses comme moi, en étirant ses branches pour observer la vie de la rue.

glycine

Un réverbère dont l'affiche a retenu mon regard. En voilà un qui n'aura pas raison de ma personne et me laissera intact!

Une exposition au Palais de la Découverte sur la vie des fourmis, jusqu'au 24 août.

palais de la découverte

La tête en l'air mais aussi la tête en bas car ce qui suit est mon coup de coeur du jour. Impossible de prendre l'ascenseur.

C'est un escalier que j'aurais pu monter et descendre des dizaines de fois tant son élégance m'a fascinée!

escalier parisien

A bientôt

Publié le 22 Avril 2014

Aujourd'hui c'est la journée de la terre. Mais pourquoi seulement aujourd'hui?!

Pour moi la journée de la terre c'est tous les jours!

Franchement nous avons tous les pieds sur terre, non? et ce que je dis n'est pas du tout terre à terre!

Trêve de plaisanterie, cette journée doit nous rappeler qu'il faut la bichonner car cette terre nous offre à chaque seconde un spectacle de renouveau qu'il faut apprendre à saisir.

Aujourd'hui je n'ai pas envie d'être pessimiste en vous parlant de toutes les catastrophes humaines engendrées pour étouffer notre pauvre planète car je suis résolument optimiste. Je pense que nous sommes tous responsables et que chacun de nous peut contribuer à sauver la terre.

C'est génial, non, de penser que nous pouvons sauver la terre?!

Si je dois me faire sonner les cloches après cet article, je préfère que ce soit par celles-ci!

La jacinthe des bois se multiplie d'année en année et se montre en pleine santé!

Vous pouvez en voir un bel exemple sur le blog de notre grande Goumy!

jacinthe des bois
jacinthes des bois

La première question que je me pose est:

  1. Est ce que la terre a besoin d'être sauvée?

A force de lire et d'entendre toutes les catastrophes que peut engendrer la pollution, les centrales nucléaires, les produits chimiques, etc, etc... il y a longtemps que la terre devrait être un amas de poussière, et pourtant...

2.Qui est responsable?

On passe son temps à taper sur le dos des hommes politiques. Maintenant on va pouvoir taper sur le dos des femmes puisque Ségolène revient sur le marché du travail politique comme ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie...en plus!!

Les personnes les plus habilitées à sauver notre planète ne sont pas ceux qui sont sur le devant de la scène et qui passent leur temps dans les meetings à vous raconter ce qu'il faut faire. Mais sont-ils capables de le faire eux-mêmes? Pour l'instant le résultat n'est pas vraiment à la hauteur!

Les personnes les plus habilitées à sauver notre planète c'est nous tous individuellement.

Pas besoin de toujours s'entendre dire ce que nous devons faire ou ne pas faire. C'est une question de bon sens et nos erreurs ne doivent pas nous faire régresser mais au contraire nous faire progresser.

Il est vrai que pour mettre en marche le système des poubelles sélectives, il fallait une organisation au niveau européen. Maintenant chacun fait attention à ne pas mettre toutes ces ordures dans le même panier. Vous le faites n'est ce pas?!

L'évolution pour sauver la planète est en marche. Les sacs des supermarchés sont biodégradables, mais pourquoi ne pas prendre votre propre panier pour faire vos courses, cela fera beaucoup moins de sacs plastiques.

Eteindre les lumières inutiles.

Monter les escaliers plutôt que de prendre l'ascenseur. A ce moment là, vous pouvez vous dire que vous faites un geste pour la planète en économisant l'énergie et en plus cela contribue à faire le plein d'énergie pour vous-même. Franchement c'est tout bon!

Comme ça, il y y a mille gestes à faire individuellement pour contribuer au bien de notre planète terre. Nous sommes tous responsables et c'est à nous de choisir notre conduite, pas besoin de se faire taper sur les doigts par des dirigeants qui ne savent pas se diriger eux-même. ( juste une petite remarque parce que ça me chatouillait un peu!)

3. Comment progresser?

Surtout en ne se prenant pas la tête avec toutes ces accusations qui vous font passer pour des gros méchants pollueurs!

Je ne suis pas exemptée de cette remarque puisque je roule en diesel.

Boum, j'ai d'un seul coup collé sur moi l'étiquette de pollueuse de planète terre!

Alors je me renseigne. Ma voiture est équipée d'un filtre à particules. Comme je ne suis pas constructeur de voiture, je cherche des informations sans regarder la télévision. (économie d'énergie!). Voici un article sur l'interview d'un toxicologue donné sur Europe1, si cela vous intéresse. L'avantage, vous pouvez pouvez lire ou regarder la vidéo. C'est votre choix!

"Interdire le diésel ne serait pas une bonne idée"

Il y aura toujours des personnes pour vous prouver le contraire donc le choix vous appartient totalement.

Personnellement je serais pour le retour aux calèches dans les villes mais est ce que le crottin des chevaux ne deviendrait pas un problème d'émission de gaz à effet de serre!!

Vous pouvez toujours me donner votre opinion car je lis toujours vos commentaires.

A vous de me dire ce que vous en pensez!

Les pensées blanches

La journée de la terre c'est un peu comme un premier janvier. On se remet en question, on prend des résolutions et on essaie de s'y tenir. Il y a déjà des années que je fais le terreau de feuilles et c'est toujours un plaisir de remplir les carrés du potager avec ce terreau noir et riche très apprécié par les fraises et les légumes. Les abeilles vont butiner autour de la maison où les pesticides sont strictement interdits. Alors c'est vrai, il y a plus de mousse sur la pelouse et cela donne plus de travail car il faut scarifier plus souvent...et alors!

La mousse envahit les chemins des sous-bois et chatouille les pattes de mes terriers!

Elle adoucit les contours d'une potiche de jardin bien usée.

potiche de jardin

La mousse sert de décor végétal aux premières branches des rhododendrons

rhododendrons blancs

Quant aux abeilles, aujourd'hui, elles ont participé à la journée de la terre , en écrivant une belle lettre T. Mais si...vous n'avez qu'à pencher la tête!

La ruche des abeilles

La terre continue de tourner, elle finit toujours par gagner.

Est ce vraiment la terre qui a besoin d'aide ou ses occupants qui cherchent et recherchent sans arrêt ce besoin de réparer ses erreurs!

Bonne question pour un sujet de bac, non?!

Comme chaque saison nous apporte son lot de plaisir, les nouvelles tulipes se pâment au soleil. Vous pouvez voir la suite sur "la plantation des tulipes" si cela vous fait plaisir!

tulipe blanche flammée rouge

Franchement, la journée de la terre, n'est ce pas tous les jours?!

A bientôt

Publié le 11 Avril 2014

Forcément c'est dans l'actualité du moment!

Comme j'aime voir courir les petits lapins dans l'allée s'amusant à passer le plus rapidement possible devant ma voiture, ce qui m'oblige à rouler comme un escargot, je vais leurs rendre hommage pendant ces jours de fête.

J'ai trouvé sur la toile de quoi occuper vos petites mains pendant ce week-end!

Tout simplement quatre lapins de Pâques pouvant être customisé selon vos envies du moment. Le dernier demande un peu plus de travail mais il n'y a que des artistes par ici, alors cela ne devrait pas poser de problème majeur!

Le premier, je l'ai trouvé sur un blog que j'aime bien puisque j'ai eu la chance de rencontrer toute l'équipe de Purl Bee à Soho.

lapins de Pâques

Vous ne pouvez pas le rater, les explications sont on ne peut plus claires!

The Purl Bee

Le second tout mignon avec une tête de lapin sympathique et ultra facile et rapide pour ceux qui veulent faire mais sont toujours pressés!

lapin de Pâques

ProbablyActually

Vous pouvez télécharger le patron chez Mermag

 

Le troisième est pour les gourmands. Combien sont nombreux les amateurs de cupcakes!

cupcakes lapin de Pâques

Le dernier va demander plus de patience et de recherche dans la couleur des papiers, mais en décoration de table, il aura un franc succès!

origami lapin de Pâques

Oh so very pretty

Vous avez même une vidéo qui va tout vous expliquer.

Je remercie tous ces liens de partager leur talent. N'hésitez pas à visiter leur blog mais surtout à montrer vos réalisations car je sais que vous avez beaucoup d'imagination!

Bonnes fêtes de Pâques.

Publié le 10 Avril 2014

Il est temps de planter les herbes aromatiques. Normalement, pendant cette activité, je suis extrêmement concentrée afin de profiter d'un mélange de senteur qui s'évade devant l'arrachage de plantes trop encombrantes. J'aime les voir pousser mais faut pas pousser trop fort!

La menthe réussie même à imiter la glycine en grimpant le long des pieds de mon potager haut perché.

Les herbes aromatiques sont évidemment indispensables dans la cuisine. Non seulement, elles ont une grande valeur gustatives mais elles nous aident à soigner beaucoup de nos petits maux!

Un diner trop lourd et bien arrosé, le romarin est là pour vous soulager.

le romarin

Ils existent de nombreuses espèces de sauges. Les feuilles fraîches peuvent être utilisées dans la préparation des omelettes, dans les salades ou les plats de légumes.

La sauge

J'ai même appris que sa feuille est excellente pour l'hygiène buccale en empêchant la formation de la plaque dentaire. Je ne sais pas si vous avez lu cette article sur Dogfolie, mais je vais tester pour voir si mes chiennes n'auraient pas envie de mâchouiller quelques feuilles de salvia officinalis!

salvia officinalis

Pendant que je travaillais d'arrache-pied (je trouve que c'est une bonne expression, vu le mal que j'ai eu à extirper les racines de menthe!), une oie faisait les cent pas dans la prairie. J'ai vite compris qu'il attendait la naissance de ces oisons.

oie bernache

La future maman est en pleine forme. Rien ne peut l'éloigner de son nid. J'ai juste eu le droit à un regard élégant et discret.

Un petit mois à attendre pour connaitre le nombre d'oisons à venir.

Allez, je lance le pari. Moi je dis six pour cette année...et vous?

le nid de l'oie bernache

Publié le 8 Avril 2014

Pendant quelques jours, je suis partie à la recherche du grand yéti. Grande déception, je ne l'ai pas trouvé. Yéti, Yétipas, mais alors pas du tout!

Pourtant le froid était bien présent, les stalactites grandissaient d'heure en heure et mon nez de clown se détachait sans complexe devant la blancheur d'un manteau neigeux!

stalactite

Trêve de plaisanterie, la météo s'est rendue plus clémente les jours suivants. Le soir, la lueur rougeoyante du soleil offrait un spectacle éphémère qui me laissait bouche bée.

Vous imaginez le spectacle avec mon nez rouge, la bouche grande ouverte et des yeux ronds comme des billes, de quoi faire fuir tous les Yétis de la terre!

montagne enneigée

Mais que viennent faire les montagnes dans une histoire de tulipe...rien, c'est juste que j'avais envie de rassurer Laurence et la remercier pour son p'tit mail adorable!

Maintenant, je vais pouvoir vous parler de la surprise que j'ai eu en rentrant de mon périple. Les tulipes me tendaient les bras, toutes fières de me montrer que leurs bulbes plantés en octobre dernier, s'étaient enracinés solidement pour me présenter enfin leurs tiges élancées et bien droites, afin de soutenir une envolée de pétales dentelées qui me fit rougir de plaisir!

tulipes dentelées rouges

Le matin même, je quittais la neige, le soir je trouvais le feu!

tulipe rouge

Les bulbes de tulipes se plantent d'octobre à décembre en dehors des périodes de gel. Celles-ci sont parsemées dans un massif mi-ombre, mais vous pouvez les mettre au soleil. Le sol doit être bien drainé car elles n'aiment pas trop l'humidité.

J'ai lancé les bulbes sur le terrain, afin que les tulipes trouvent leurs places naturellement.

Il faut faire un trou d'environ deux fois la taille du bulbe sans leurs mettre la tête en bas, les tulipes n'aiment pas ça. (c'est juste un conseil pour les distraites!)

plantation des tulipes

Le plaisir du jardinage est partagé avec ma grande "Folie". Surprise par cette inconnue qui a envahi son petit bout de terrain où il va être compliqué à présent de faire des trous pour dénicher ses cachettes à trésors!

teckel kaninchen

Heureusement qu'elle peut compter sur Maya pour la consoler!

labrador noir

Vous n'avez pas fini dans voir de toutes les couleurs. D'autres tiges élancées jouent avec ma patience!

Leurs couleurs pourpres attendent les trois coups de lever de rideau pour écarter leurs pétales afin d'offrir à ce massif un théâtre en plein air.

tulipes pourpres

Les tulipes sont peu exigeantes en entretien. Il vous suffit presque de les admirer!

Les quelques gouttes de pluie de printemps suffisent pour les arroser.

Comme la distraction fait partie de mes défauts ou de mes qualités! j'ai oublié de noter leurs noms. Mais pour me trouver des excuses (ça c'est pas bien!) j'aime ce côté surprise et attente obligée, afin de redécouvrir l'espèce convoitée l'automne dernier.

bouton de tulipe

Lorsque les fleurs seront fanées (je n'ose pas y penser!) il faudra les couper (snif!) et surtout attendre que le feuillage soit complètement jauni et fané pour le supprimer. La tulipe a besoin de son feuillage pour reprendre des forces et vous faire encore de belles fleurs l'année suivante.

fleurs de tulipe dentelée

Les tulipes s'accommodent très bien de la culture en pot, mais je vous en reparlerai en automne et peut être que nous ferons l'expérience ensemble!

Tiens, il y a une nouvelle voisine qui se montre bien curieuse! une petite hellébore légèrement tardive mais néanmoins charmante, vient se mêler aux nouvelles arrivantes.

fleur d'hellébore

Ces parents sont pourtant en plein travail!

graines d'hellébore

Maya surveille car elle sait qu'il se passe toujours des choses étonnantes dans la nature.

Même qu'il ne faut pas la brutaliser sinon gare! Maya en a fait les frais, à force de gratter la terre, elle lui a répondu en lui arrachant un ongle.

le labrador noir

Ne t'inquiète pas Maya, cela m'arrive aussi! C'est comme les bulbes de tulipe, ça repousse vite!

labrador noir

Quand on a de la patience on est toujours récompensé!

Les nouvelles tulipes montrent leurs robes après quelques jours de soleil. Près du chenil déserté par mes chiennes, préférant la douceur d'un coussin bien au chaud dans la maison, les tulipes blanches flammées de rouges se dressent fièrement sous la surveillance ombragée du châtaignier.

tulipe blanche flammée rouge

La grande surprise ce sont les tulipes presque noires virant au pourpre théâtral!

Cette tulipe double porte bien son nom "black Hero". Une splendeur!

Elles sont plantées dans un massif mi-ombre et sont aussi très belles dans un vase. Petite astuce si vous voulez qu'elles ne s'ouvrent pas trop vite. Vous leurs mettez un ou deux glaçons dans leur eau tous les jours.

tulipes doubles
tulipe double black hero

A bientôt.