Le Pic Vert ou Pivert

Publié le 26 Juillet 2013

Voici que ma boite mails m'envoie un cadeau. Un S.O.S lancé par mon amie Flo, pour identifier un oiseau installé dans son jardin. Une magnifique petite famille de Pic Vert.

Comme tu as de la chance ( mais j'avoue aussi qu'ils ont de la chance de t'avoir trouvé!).

Ces pics verts possèdent un plumage pas encore uniforme, il est tacheté, ce qui me fait penser qu'ils sont encore jeunes, mais leurs plumages devient plus colorés, ils ont passés l'adolescence!

Celui de droite est un mâle. Si tu regardes bien, il a une moustache rouge entourée de noir. Celle de la femelle est noir (n'est ce pas un paradoxe!).

Le Pic vert, qu'il soit mâle ou femelle, a une calotte rouge sur la tête s'étendant du front à la nuque. Il mesure environ 30 centimètres et pèse aux alentours de 200 grammes.

Tu risques de les garder longtemps dans ton jardin (quelle chance!) car c'est une espèce sédentaire. Les couples se forment de février à début mai et restent ensemble jusqu'au mois d'août.

Nous avons un point commun, nous sommes des forestières! Nous savons qu'il faut laisser quelques vieux troncs même sans vie au milieu de la forêt. Lorsque le couple est formé, le mâle va commencer son forage ( il peut être aidé par sa femme mais faut pas exagérer, on ne peut pas tout faire!). Pour pouvoir creuser facilement leur trou, ils choisissent un vieil arbre ou un arbre mort, économisant ainsi leurs efforts. Ce travail de bâtisseur peut durer un mois. Le nid comprend une entrée ovale ou circulaire. Le nid est tapissé avec les copeaux réalisé par les coups de bec. Le bruit est très particulier. Si un jour, j'arrive à l'enregistrer, je le rajouterai ici, c'est promis!

Coimme la nature est bien faite, cette cavité servira plus tard d'abri pour les oiseaux comme la sitelle, la mésange ou la chouette. Rien ne se perd!

Un conseil: gardez les vieux arbres s'ils ne vous dérangent pas.

Les oeufs sont pondus entre avril et mai. Il y en a entre 5 et 8 et sont couvés par les parents durant 15 à 19 jours. Le mâle s'occupe de la nuit!

Les jeunes restent dans leur nid entre 23 et 27 jours puis c'est l'apprentissage de l'indépendance. Cela peut durer entre trois et sept semaines. Les Pics verts sont très "famille" et restent en contact jusqu'en automne.

En vacances, on ne parle pas de régime mais là, je vais t'en dire deux mots!

Le pic vert se nourrit sur le sol. C'est certainement ce qu'il est en train de faire sur ta photo. Il consomme divers insectes, mais aussi des fruits, des graines et des baies.

Attention, le pic vert peut s'attaquer aux ruches en hiver, mais à la maison c'est interdit, je vais mettre une pancarte "Qui s'y frotte, s'y pique!"! Jusqu'ici je n'ai jamais observé ce phénomène.

Voici le moment de montrer ta photo et de te remercier vivement de ce partage.

Je te souhaite de belles vacances ainsi qu'à tous les visiteurs amoureux de la nature qui passent me rendre visite!

Le pic vert

On ne peut pas confondre le Pic vert et le Pic épeiche. Souvenez-vous de ce petit curieux qui venait piquer les graines des mésanges!

Rédigé par KineKelly

Publié dans #Le pic vert, #photo pic vert, #Le pic épeiche

Commenter cet article

Sara 31/07/2013 00:54

Quel beau oiseau, ton amie a de la chance vraiment. J'ai vu quelque pic épeiche, pour ici, mais jamais un pic vert. Quel bonheur!

hirondelle 27/07/2013 08:50

On en apprend des choses avec toi!!! Ils sont magnifique et je les "préfère" au pic épeiche car ils ne s'attaquent pas aux oisillons!

Babeth-Lili 26/07/2013 13:34

Oh, une photo magnifique car assez rare tout de même. Qu'ils sont beaux avec leur petite calotte rouge et leur joli plumage ! Merci de nous donner toutes ces explications.
J'ai eu aussi un pic vert qui venait dans mon ancien jardin et en effet, il picorait sur la pelouse; j'avais même réussi à faire une petite vidéo. Amicalement !

ramage 26/07/2013 13:22

magnifique emplumé que le pic vert...lors d'une précédente habitation, outre le pic vert qui venait quelquefois, nous avions un couple de pic épeiche qui venait se restaurer à la mangeoire basique...pour y déguster du beurre...nous leur avions "fabriqué" une mangeoire plus adapté, à savoir : prendre une branche de bouleau, la percer en la traversant de plusieurs trous, dont nous remplissions ceux-ci de matière grasse, soit du saindoux ou encore du beurre auquel on ajoutait quelques noix et noisettes...le rituel était merveilleux à observer...hélas, à l'époque pas d'appareil photo numérique...

Lotus 26/07/2013 13:11

Quelle belle phot
Et un grand merci pour tout ce que tu viens de m'apprendre sur ces jolis oiseaux