Articles avec #dominique jouvenet tag

Publié le 15 Octobre 2014

Me voilà très en retard pour montrer la superbe journée des Jardins d'Aywiers qui s'est déroulée début octobre. je ne vais pas vous faire le "oh! ce que le temps passe vite!" mais c'est quand même un peu vrai lorsque vous vous intéressez à tout ce qui vous entoure.

Cet automne, les jardins d'Aywiers n'ont pas démérité à leur réputation. C'était top!

Peut être pensez-vous que les photos se ressemblent d'année en année, mais il y a toujours cette ambiance, la qualité des exposants et la bonne humeur qui me font oublier les kilomètres parcourus pour arriver au but!

Dominique Jouvenet, toujours fidèle au rendez-vous, avec un stand à l'image de son talent.

Dominique Jouvenet

La présence de Dominique n'est jamais loin de la présence d'un chat!

Statue de chat

Il est vrai que ce jour-là, il ne faisait pas très beau mais personne avait l'air de s'en apercevoir tellement cette exposition se distingue par la variété des couleurs dans les stands des exposants.

serre ancienne
cage oiseaux en fer
hydrangea
bouquet de fleurs
plantes aromatiques
composition de fleurs
capucine

Les volatiles sont incontournables dans un tel jardin. Ils sont discrets et fort en présence. Je parle évidemment des oeuvres de Franz Bodo, marquées cette année par le chant des oiseaux.

Franz Bodo

Je l'entends chanter d'ici!

Franz Bodo

Non mais franchement, vous n'avez pas l'impression qu'il nous regarde!

Franz Bodo

Que celui-ci ne vienne pas chanter sous mes fenêtres!

Franz Bodo

Franz est le peintre des oies. Il sait si bien les croquer, c'est à croire qu'il a été bernache dans une vie antérieure!

Je souligne que "croquer" est pris dans le sens de "dessiner", pour ceux qui veulent me faire dire ce que je n'ai pas dit!

Les oies de Franz Bodo

Merci Franz, c'est pour quand le cours particulier!

Franz Bodo

La porte se ferme sur les jardins d'Aywiers, mais comme je n'avais pas annoncé l'exposition d'automne, je vais prendre beaucoup d'avance pour vous donner les dates de la fête du printemps!

L'exposition des jardins d'Aywiers aura lieu les 1er, 2 et 3 mai 2015.

Si vous passez par la Belgique, sortez les agendas!

Demain visite toute douce par ici, aux journées des plantes de Beervelde qui se sont déroulées le week-end dernier. Je crois que je suis encore en retard d'annonce!

Promis... Demain je mettrai les dates de la prochaine exposition.

Le mouton blanc

Publié le 4 Mai 2014

A chaque fois que je rencontre ​Dominique Jouvenet, j'apprends une multitude de petites choses extrêmement importantes, comme le sauvetage d'un oeuf d'oie.

Dominique est une amoureuse de la nature et des animaux, mais une vraie de vraie comme je les aime. Chaque tête-à-tête est ponctué de conseils auxquels j'attache la plus grande importance parce que son expérience a été faite sur le terrain.

Aujourd'hui, c'est un scoop, je vais vous livrer (secrètement!) notre dernière conversation, parce que cela peut servir d'expérience à tout ceux (celles) qui trouvent un oeuf d'oie encore bien chaud, sur leur passage. Cela ne servira pas beaucoup aux parisiennes mais sait-on jamais!

Maya la terrible, m'a rapporté un oeuf d'oie sans l'abimer, entre ses dents. Fière de sa trouvaille, je n'ai pas pu la réprimander.

Lorsque j'ai pris délicatement cet oeuf dans les mains, (Je tiens à ouvrir une parenthèse à ce sujet, car Dominique m'a bien affirmé que les oeufs étaient très solides et qu'il ne fallait pas avoir peur de les manipuler, ce ne sont pas des oeufs de poule!) il était encore tout chaud.

Par instinct (n'ayant pas, à ce moment, rencontré mon expert en sauvetage!) j'ai placé l'oeuf dans une corbeille à pain recouvert de lin, parce que rien ne vous empêche de faire chic et utile, je l'ai placé devant un endroit chauffé et recouvert d'un torchon propre.

Mais voilà, ce n'était pas suffisant et grâce aux conseils de Dominique, je peux encore essayer de sauver mon oeuf en espérant qu'il ne soit pas trop tard.

  1. Il faut en effet placer l'oeuf dans un endroit chaud, mais pas trop!
  2. Il faut le retourner si possible plusieurs fois par jour.
  3. Il faut l'humecter avec un vaporisateur ou une éponge. Comment n'y ai-je pas pensé, alors que la mère se lave dans l'étang et retourne dans son nid. C'est logique, les oeufs sont souvent humectés.

4. Ce quatrième point, j'avoue n'avoir pas encore osé! Vous mettez l'oeuf dans une casserole d'eau (mais non...pas chaude évidemment, je ne donne pas la recette d'un oeuf d'oie à la coque!). Ensuite vous le mettez près de votre oreille, comme un coquillage pour entendre la mer. Et vous essayez d'écouter si l'oison manifeste sont envie de bouger un peu. Il est évident que vous l'entendrez si l'oeuf est arrivé à maturité.

Promis, Dominique, j'essaie le plus vite possible, si j'entends quelque chose, je vous tiens au courant.

Jusqu'ici je n'ai fait que la première étape et là c'est l'angoisse. Je me suis rendue compte hier soir en rentrant de la fête du jardin, que l'endroit où j'avais placé mon oeuf était sans doute trop chaud. Je l'ai changé de place et je veux croire encore que mon oison n'a pas trop transpiré.

Maintenant je le retourne et l'asperge d'eau, je vais même finir par lui raconter des histoires pour qu'il ne s'ennuie pas!

Comme vous voyez, nous avons eu une longue conversation!

Edit du soir: j'ai osé mettre mon oeuf dans une casserole d'eau mais pas de bruit apparent.

Je n'arrête pas l'expérience et j'espère encore.

oeuf d'oie

Merci Dominique, si l'oison perce la coquille je l'appellerai "Dom"!

Dominique Jouvenet

Publié le 16 Novembre 2013

C'est fait, j'ai réussi à faire un aller et retour pour ne pas rater le salon Créations et Savoir-Faire.

je ne vais pas vous montrer une multitude de photos car vous en verrez sur de nombreux blogs.

Coup de coeur pour les souris( comment...cela ne vous étonne pas?!) d'Odile Bailloeul.

Dans mon sac est repartie un kit de deux souris blanches attendant d'être habillées.

Odile est un personnage haut en couleur et gentille comme une petite souris!

Odile Bailloeul

Lorsque je les aurai monté il faudra que je vous montre le style que je leur réserve...campagnard bien sûr!

Le stand de Dominique Jouvenet fait toujours autant rêver. Accaparé par la foule d'admirateur, les photos sont trop difficiles à prendre. Heureusement que Dominique est souvent présente par ici!

Vous pouvez la voir à Beervelde, Mais aussi aux jardins d'Aywiers.

Promis, la prochaine fois j'écarterai la foule, car son stand est vraiment magique!

Le salon se termine demain soir. Je l'ai trouvé plus aéré, mais je ne manquerai pas de vous visiter pour connaitre vos réactions.

Ah! au fait, j'ai trouvé aussi un galon génial avec ...des teckels!

Je vous montre ou pas?!

Publié le 5 Mai 2013

Le moment tant attendu des expositions de jardin est arrivé. Je vous parle tous les ans des jardins d'Aywiers et j'ai bien l'intention de continuer!

Les jardins d'Aywiers font partis de mes visites préférées pour son ambiance décontractée, ses couleurs et évidemment, le choix de ses exposants.

Au risque de me répéter, la visite amicale chez Franz Bodo et Dominique Jouvenet est pour moi, incontournable! La question du "pourquoi?" ne se pose même pas, son stand est une abondance de merveilles. Mais cette fois-ci j'ai envie de vous parler de la reine de la mercerie ancienne. Quand je rencontre Dominique, nous pourrions parler de sac de chanvre ou de dentelle, et bien non! nous échangeons des nouvelles de nos animaux, chiens, chats ou hérissons!

Dominique est un ange pour les canards boiteux, les animaux en péril, les maltraités de la vie. Une belle personne au coeur immense. Voilà sans doute ce que je ressens lorsque je m'approche de ces stands. 

Dominique est pétillante, cette photo en est la preuve!

 

Les objets qui l'entourent sont souvent des chats, évidemment! et même s'ils sont rouillés, ils ont l'air en pleine forme!

Les sacs s'empilent et les rouleaux de chanvre s'étallent sur les tréteaux, une véritable tentation, mais cette année, j'ai craqué pour un tissus avec... devinez quoi... des têtes de chiens, que je vous montrerai plus tard!

Une veste bleu indigo pour se faire repérer au fond du jardin

 

Un sac campagnard pour des courses en ville

Pas question de tout vous montrer, la curiosité se mérite, mais pour tous ceux qui aimeraient admirer un stand de Dominique Jouvenet, le prochain rendez-vous sera aux journées des plantes de Beervelde les 10, 11 et 12 mai.

Maintenant nous allons passer à la gent masculine avec Franz Bodo!

Peintre des animaux à plumes et à poils!

Mais oui, je lui ai fait le portrait, mais tout habillé, vous êtes terrible, quand même!!

 

Franz est chaleureux comme le duvet de ses oies!

Son regard sur les animaux est emprunt de curiosité. Qui veut écouter la conversation de ces lapins?

Ou peut être préférez-vous le chant du rouge-gorge

Un copain pour Nelson!

Franz Bodo vient d'exposer à Paris, sur la place Saint Germain et je n'étais pas là pour vous prévenir, il faudra que je me rattrape en diffusant la date de ces prochaines expositions, c'est promis! Merci Franz, j'aime ta ribambelle d'oies blanches, celles-là au moins seront tranquilles pour les fêtes de fin d'année!

La petite cabane de Kila Siku était présente. Si vous voulez lire l'histoire de cette association, vous pouvez cliquer: Kila Siku.

La qualité des broderies, les nappes, serviettes, trousses, torchons, carnets et toute la collection, sont fabriqués dans un lin de très bonne qualité

Il est temps de nous quitter, le soleil brille dehors et la taille des hydrangeas m'attend. Mais pourquoi pas l'expérimentation d'une tonte sur un petit mouton, il fait si chaud!

 

A bientôt