Articles avec #francis blanche tag

Publié le 30 Août 2013

La fin des vacances est déjà bien entamée, mais la tête est encore dans les nuages, bien que la météo soit souriante!

Aujourd'hui je vous propose une dernière visite à Eze village, afin de prolonger les souvenirs de vacances.

Eze village

Comme d'habitude, la visite de ces villages très prisés pendant les mois d'été, se mérite. C'est donc à l'orée du jour que je décide d'escalader ce piton rocheux.

Ce village fortifié du XIVème siècle, situé entre Nice et Monaco, a conservé tout son caractère. J'ai suivi de près sa restauration, trop contente de voir un lifting réussi (pas de commentaire!)

Entrée du village d'Eze

Une note d'humour avant d'entamer l'ascension. Les deux bagagistes aux longues oreilles étaient absents, mais cela fait déjà un moment que je ne les vois plus!

La cabane des ânes

Pouvoir visiter un village en plein mois d'août sans rencontrer la moindre personne me renforce dans l'idée que les vacanciers se lèvent tous à la même heure!

J'ai quand même rencontré deux photographes, et un pâtissier occupé à pétrir la pâte des croissants.

Eze village

Les portes des cuisines du château de la chèvre d'or sont ouvertes, me laissant entrevoir une vague animation de jeunes cuisiniers préparants les petits déjeuners. N'ayant pas encore pris le mien, une pose aurait été la bienvenue, mais leurs regards encore endormis n'ont pas montré le moindre signe d'une invitation!

Le château de la chèvre d'or

Mais la chèvre me connait bien car je venais jouer par ici lorsque je n'étais encore qu'une petite fille!

la chèvre d'or

De nombreux artistes sont tombés sous le charme de ce piton rocheux.

Georges Sand aimait Eze, sa plume nous transmet ses premières impressions en découvrant le site.

"Les sinuosités de la côte offrent à chaque pas un décor magique. Les ruines d'Eza, plantées sur un cône de rocher, avec un pittoresque village en pain de sucre, arrêtent forcément le regard. C'est le plus beau point de vue de la route, le plus complet, le mieux composé. On a pour premiers plans la formidable brèche de montagne qui s'ouvre à point pour laisser apparaître la forteresse sarrasine au fond d'un abîme dominant un autre abîme. Au dessus de cette perspective gigantesque, ou la grâce et l'âpreté se disputent sans se vaincre, s'élève à l'horizon maritime un spectre colossal. Au premier aspect, c'est un amas de nuages blancs dormant sur la méditerranée; mais c'est nuages ont des formes trop solides, des arêtes trop vives: C'est une terre, c'est la corse, avec son monumental bloc de montagnes neigeuses dont trente lieues vous séparent"

Je peux affirmer sans me tromper que la lumière devait être splendide, car il est possible de voir la Corse du village d'Eze, avec certaine condition météorologique assez exceptionnelle!

panorama Eze village

Dans un tout autre genre, la place Francis Blanche nous rappelle que ce grand humoriste est enterré ici. Il suffit que je pense aux "tontons flingueurs" avec les dialogues de Michel Audiard pour continuer ma balade avec un sourire. Poursuivons dans l'humour, n'as t-il pas dit " Je me suis marié deux fois, deux catastrophes: ma première femme est partie, ma deuxième est restée".

J'aime bien aussi celle- là " La preuve que la lune est habitée, c'est qu'il y a de la lumière"!

Bon j'arrête, sinon nous n'aurons jamais le temps de terminer notre promenade!

Allez, encore une, parce que nous sommes sur la côte d'azur!

"La ville d'Antibes et la ville de Biot vont fusionner. Leurs habitants s'appelleront désormais, les Antibiotiques".

Cette fois j'arrête pour de bon, mais que voulez-vous, cette humour au deuxième degré, ça me met de bonne humeur!

Place Francis Blanche

Dans le cimetière, vous pouvez lire cette plaque "Laissez moi dormir, j'étais fait pour ça".

Alors je m'éloigne tranquillement pour continuer l'ascension vers le sommet. la lumière est splendide ce matin. La mer n'a pas une ride. Le soleil ne chauffe pas encore, il se réveille doucement, comme moi!

Passage d'Eze village

Aidée par la nature, je garde la tête en l'air!

Tronc d'arbre entrelacé

Même ce crochet a le regard rivé vers les ruines du château.

Hermine tire sur sa laisse, sans doute la peur d'être attaché à la tête de ce dragon!

Crochet d'attache

Les porte bien fermée ne nous laisse que notre imagination pour deviner la décoration des maisons de village dont certaines ont réussi à placer une petite piscine privée.

porte ancienne

D'autres sont plus généreuses et permette au regard de profiter d'une terrasse exceptionnelle donnant sur la mer.

grille ancienne

Une tonnelle de bougainvillier accueillante et protectrice me donne envie de sonner à la porte.

bougainvillier rose pâle

Intriguée par un rappel à l'ordre quelque peu inesthétique!

Affiche

Mais malheureusement indispensable!

Puisque le téléphone portable existe et semble essentiel à la planète entière, pourquoi ne pas penser au cendrier portable nécessaire à tous les fumeurs.

Il faut imaginer que derrière ce geste qui paraît anodin pour certains, il y a derrière, une personne qui va devoir ramasser les mégots!

En plus Hermine risque de se brûler les pattes!

mégots

L'heure tourne, il est temps d'amorcer la descente. Le soleil commence à chauffer et les joues enflées de cette fontaine me rappelle que j'ai oublier ma bouteille d'eau!

fontaine en pierre
Eze village

La prochaine, je vous montrerai le petit jardin exotique qui mène aux ruines du château. Il est habité par une tribu de chat; ce sont un peu les gardiens des vieilles pierres!

La sieste du chat

Le village s'éloigne, je ne peux m'empêcher de me retourner. Les cars envahissent le parking. Les touristes commencent à grimper. La place de l'église perd de sa tranquillité!

Eglise d'Eze village

Allez Mimine encore un effort!!

A force de montées et descentes, ses petites pattes réfléchissent avant d'escalader les grosses marches du sentier!

teckel

Le jardin m'a bien fait regretter mon mois d'absence, mais je le chouchoutte depuis des jours, raison de mon absence par ici!

Je vous souhaite une belle semaine.