Articles avec #les oisons tag

Publié le 13 Mai 2014

En ce moment les oisons sont partout. Je ne sais plus où donner de la tête.

Ils sont passés par ici, ils repasseront par là!

Depuis la présentation de la première couvée, deux autres couples ont envahi le territoire avec leurs oisons.

Je n'avais pas encore assisté à ce genre de phénomène car en général, les oies ne se mélangent pas quand la couvée est arrivée. Trois couples en ont décidé autrement.

Peut être ont-ils pensé que l'union faisant la force, il serait plus avantageux de rester groupé pour se défendre contre les prédateurs comme le beau renard que vous avez vu ces derniers jours, mais aussi le héron rôdant dans les parages.

Les uns grandissent à vue d'oeil, les autres ne sont encore que des boules de plumes.

les oisons

Les parents sont toujours attentifs, surtout le mâle surveillant les alentours avec une attention plus que professionnelle.

La femelle et les oisons peuvent picorer tranquillement. Certains commencent à avoir le goût de l'indépendance ce qui me laisse quelques inquiétudes.

l'oison

De temps en remis les amis se séparent et envahissent d'autres points d'eau colorés par la mousse.

oies bernaches et leurs oisons

Quant à mon oeuf d'oie, il reste toujours au chaud dans sa couveuse improvisée.

Mon espoir de voir apparaître un petit bec fond de jour en jour. L'erreur que j'ai pu commettre et de l'avoir maintenu dans une trop forte chaleur durant les trois premiers jours, juste avant la rencontre avec Dominique.

Je m'entête et continue à l'arroser et le retourner car pour l'instant je n'arrive pas à me décider à le casser. Il faudra bien que je devienne raisonnable.

oeuf d'oie

Publié le 1 Mai 2014

Un temps magnifique pour cette matinée qui se transforme en une bonne averse en fin d'après midi. Les oies bernaches étaient tranquillement en train de se balader, partageant leurs activités entre jeux, dinettes et nettoyage de plumes dans l'étang.

Les oies bernaches sont végétariennes...presque comme moi! Elles n'arrêtent pas de picorer la pelouse, mais elle mangent aussi des plantes aquatiques et des graminées. Son poids varie entre 3 et 5 kg environ.

les oies bernaches

Avant qu'il ne pleuve, les voilà en train de jouer dans l'eau. Les oisons ont maintenant cinq jours et une vitalité débordante.

la famille des oies bernaches

Vers 15 heures, quelques gouttes de pluie qui n'ont pas l'air de les déranger plus que ça. Les oisons suivent leurs parents en picorant quelques graines à chaque enjambée. La pluie redoublant de force, je les observe pour voir quel va être leur comportement.

La femelle se couche, la mâle reste à proximité et les oisons continuent à manger!

le repas des oisons

Mais pourquoi la femelle a subitement arrêté son activité. Elle avait l'air d'attendre quelque chose, et je voyais la pluie se renforcer.

Un des oisons se précipita sous son aile, puis deux autres ont suivi le même chemin.

protection des oisons

Evidemment, l'instinct maternelle s'est mis en route. La mère savait qu'il fallait se préparer à abriter sa couvée sous ses ailes. Mais il y en a six à caser, les premiers arrivants sont les premiers servis et il faut trouver un passage de toute urgence!

la vie des oies bernaches

Il n'y aurait pas une petite place là-dessous?

Poussez-vous un peu!

l'oie bernache et ses oisons

En me hissant sur les pattes arrières, je vais bien trouver une place!

les oisons

Et qu'est ce qui se fait tremper pendant ce temps-là?!

La vie des oies bernaches

Voilà le dernier qui se met en place.

Comment vous ne le voyez pas?

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la voir en plus grand et vous ne verrez que son petit derrière!

oie bernache

Publié le 7 Juin 2013

Ce matin, j'avais le coeur serré. Il était très tôt, et j'ai toujours beaucoup de plaisir à compter les oisons. Mais ce matin il en manquait trois. La nuit n'a certainement pas été facile pour le couple qui a eu ces petits en dernier. Plus fragiles, plus petits et certainement plus vulnérables pour les prédateurs. Quand j'ai vu boiter un de ses parents, oui, c'est vrai, j'ai eu le coeur serré.

Par expérience, je sais que lorsque le renard est dans les parages, les deux oisons qui suivent leurs parents ont déjà été repérés.

L'oison

Depuis deux jours Maya est souvent nerveuse. Elle observe et de temps en temps se fâche et coure dans tous les sens. Maya a certainement vu le renard et senti le danger, alors depuis deux jours, Maya surveille, Maya est attentive, Maya protège. Mais comment faire la nuit?

C'est la nature.

Les oies bernaches