Articles avec #oies bernaches tag

Publié le 16 Octobre 2015

Les foins ont été coupés

les foins coupés

Et emballés

botte de foin

Les abeilles ne sortent presque plus.

les ruches

Les hydrangéas ont changé de couleur

buisson d'hydrangeas

Les salades ont été cuisinées.

potager en carré

Tôt le matin, lorsqu'ils pensent ne pas être observés, les chevreuils rendent visite à Nelson.

l'âne au pré

Les oies sont parties après avoir éduqué leurs petits.

oies bernaches

Maya surveille

labrador noir

Et coure toujours.

la course du labrador

Iluna se remet de son opération mais me montre encore ses fragilités

cheval au pré

Par contre, Adly va beaucoup mieux!

jument au pré

Déjà l'automne, le monde continue de tourner.

Pendant que vous étiez en vacances d'été sur les plages à vous faire bronzer, j'étais à la recherche des grands icebergs, idée d'un avant-goût d'hiver.

Pendant que vous étiez en tee-shirt sous 28°, j'étais perdue dans ma doudoune!

Je ne pouvais tout de même pas vous montrer le froid polaire de l'arctique au mois d'août, mais maintenant que les températures baissent, que le brouillard s'installe au petit matin, que vous ressortez vos gants et vos col roulés, que les premiers mouchoirs commencent à servir.

Que diriez vous d'aller faire un tour en arctique du côté du Groenland.

Ravie de vous retrouver et d'avoir suivie vos chemins.

Alors on part?

Publié le 21 Novembre 2014

Il y a une atmosphère étrange qui plane au dessus de la forêt. Cela commence par un bruit de feuilles froissées, un souffle d'air possédant une force incroyable.

Les têtes se lèvent, cherchent la puissance du vent. Les oreilles pointées vers le moindre bruit qui pourrait les renseigner.

teckel kaninchen
teckel kaninchen

Toutes activités s'immobilisent. Mais d'où vient ce bruit dans le ciel qui commence à s'affirmer?

labrador noir

Je finis par me mêler à l'évènement. La tête de mes chiennes ne trompe pas. Un spectacle grandiose va s'ouvrir devant nos yeux!

teckel kaninchen

Dans le ciel encore tiède de l'automne... elles arrivent comme un cadeau de fin d'année dans un moment où on ne les attend pas, mais alors pas du tout. Parties en juillet, je pensais les revoir en août. Les générations certainement nées sur place se sont données le mot pour une réunion familiale, avant de s'envoler dans une révérence gracieuse vers une destination secrète. Quelques une d'entres elles, reviendront en février afin d'agrandir la famille.

Une quarantaine d'oies bernaches s'échangent des frôlements d'ailes, pivotent et glissent au son d'une valse imaginaire et me laissent approcher, sereines et tranquilles.

Si ce n'est pas le paradis, je suis sûre que cela lui ressemble!

les oies bernaches

Publié le 11 Juillet 2014

Le soleil est tombé dans le potager, c'est peut être la raison de cette pluie incessante!

Il y a à peine trois jours, elle était ENORME. je me suis dit que le sud allait être jaloux, mais la pluie a fini par la flétrir. De toute façon, si je l'avais cuisiné en beignet, il y en aurait eu pour dix personnes...alors!!

fleur de courgette

Cette année j'ai essayé le topinambour, plus pour m'amuser que pour me régaler.

Voilà qu'une plante géante a envahi le carré. Maintenant je n'ai plus qu'à trouver une recette.

Je compte sur vous!

le topinambour

Et les crosnes, vous savez comment on cuisine ces tubercules?

les crosnes

La porte du potager va bientôt se refermer pour les vacances. Je ne pense pas que mes légumes vont m'attendre.

Si un chevreuil passe par dessus la barrière c'est qu'il a aimé mes nouvelles plantations. Tant mieux, j'aime bien partager!

barrière en fer

Quelques pots resteront vides. Tout le monde peut avoir des vacances!

pot de fleur

Les oies sont prêtes pour le grand départ qui devrait se passer vers le 15 juillet.

Beaucoup sont absentes ce qui me rend toujours triste, mais la nature est ainsi faite et je sais que tout est juste dans la nature. J'apprends tellement en les observant, je sais que je les reverrai en février prochain.

Elles ont bien grandi!

les oies bernaches

Les petites maisons se sont vidées, mais resteront accrochées solidement pour le printemps prochain.

nichoir

La récolte du miel de printemps est terminée. Les abeilles se sont mis les pieds en éventail!

Moins de kilos, mais une saveur douce et légère comme une plume. une vraie réussite!

Je leurs ai quand même tiré les oreilles pour qu'elles se remettent au travail pendant que je prends des vacances...non mais!

pot de miel

Publié le 8 Juillet 2014

Cela faisait un moment que je ne les voyais plus. Sans doute sont-ils occupés avec leur petite famille. Soudain une rencontre, timide mais téméraire. Un aventurier sans doute!

le chevreuil

Nos regards se sont croisés. Pas besoin de bavardage, juste du respect.

Le chevreuil

Les oies ont bien grandi et se sont habituées à cette présence sauvage. Cela fait parti de leur environnement alors que l'humain n'est pas encore accepté. Il est vrai qu'il est un prédateur dangereux, alors quand il me regarde et semble accepter ma présence pendant quelques minutes, je pense qu'il a compris que nous ne sommes pas tous semblables...oh, que non!!

Les oies bernaches

Le voilà qui disparaît dans les fougères, sans un bruit, comme une danseuse!

les fougères

Publié le 13 Mai 2014

En ce moment les oisons sont partout. Je ne sais plus où donner de la tête.

Ils sont passés par ici, ils repasseront par là!

Depuis la présentation de la première couvée, deux autres couples ont envahi le territoire avec leurs oisons.

Je n'avais pas encore assisté à ce genre de phénomène car en général, les oies ne se mélangent pas quand la couvée est arrivée. Trois couples en ont décidé autrement.

Peut être ont-ils pensé que l'union faisant la force, il serait plus avantageux de rester groupé pour se défendre contre les prédateurs comme le beau renard que vous avez vu ces derniers jours, mais aussi le héron rôdant dans les parages.

Les uns grandissent à vue d'oeil, les autres ne sont encore que des boules de plumes.

les oisons

Les parents sont toujours attentifs, surtout le mâle surveillant les alentours avec une attention plus que professionnelle.

La femelle et les oisons peuvent picorer tranquillement. Certains commencent à avoir le goût de l'indépendance ce qui me laisse quelques inquiétudes.

l'oison

De temps en remis les amis se séparent et envahissent d'autres points d'eau colorés par la mousse.

oies bernaches et leurs oisons

Quant à mon oeuf d'oie, il reste toujours au chaud dans sa couveuse improvisée.

Mon espoir de voir apparaître un petit bec fond de jour en jour. L'erreur que j'ai pu commettre et de l'avoir maintenu dans une trop forte chaleur durant les trois premiers jours, juste avant la rencontre avec Dominique.

Je m'entête et continue à l'arroser et le retourner car pour l'instant je n'arrive pas à me décider à le casser. Il faudra bien que je devienne raisonnable.

oeuf d'oie

Publié le 28 Avril 2014

L'oie bernache faisait les cent pas dans la prairie depuis plusieurs jours. J'observais ce va- et-viens qui m'annonçait la naissance des oisons dans un futur très proche

Heureusement que les oies ne fument pas car il aurait déjà terminé plusieurs paquets. J'aurais, en plus, été obligée de sévir, la cigarette étant interdite afin de ne pas déranger la faune et la flore.

oie bernache

Dimanche matin fut le Grand Jour!

la famille vint présenter ses oisons.

Six oisons en pleine forme, escaladant avec rapidité et légèreté la rive de l'étang.

Comme tout homme fier de sa progéniture, le mâle roule des mécaniques!

Savez-vous que le couple d'oies bernaches est fidèle à vie. Quand je dis qu'il faut toujours prendre exemple sur la nature!

les oisons

Le mâle est extrêmement attentif. Cette après-midi, un congénère a osé se poser sur l'étang, il fut chassé à la vitesse d'un éclair dans un brouhaha de cacardement très puissant.

Personne ne doit s'approcher mais depuis des années, les oies tolèrent ma présence et je dirais même plus, elles se montrent très aimables.

Il faut dire que j'ai vu passer plusieurs générations.

Les chiennes sont aussi très respectueuses. Elles ont vite compris la force de leur bec. Un jour, une de mes "crevettes" a osé s'approcher d'un peu trop près. Elle fut rouler dans les graminées comme un sushi!

Plus de peur que de mal mais la leçon a été vite apprise!

teckel kaninchen

Jour après jour je vais observer leur comportement. J'aimerais pouvoir les protéger car il arrive souvent que la couvée diminue pendant le mois qui suit la naissance, bien que les oies bernaches soient d'excellents parents, mais les prédateurs comme le renard cherche aussi à nourrir sa famille.

Vers le 15 juillet, lorsque les oisons auront atteints leurs pleines croissances, toute la famille s'envolera pour une destination qui m'est inconnue. C'est vrai, je ne suis jamais invitée!

Pour l'instant, je profite de ces moments de tendresse.

la naissance des oies bernaches

Publié le 10 Avril 2014

Il est temps de planter les herbes aromatiques. Normalement, pendant cette activité, je suis extrêmement concentrée afin de profiter d'un mélange de senteur qui s'évade devant l'arrachage de plantes trop encombrantes. J'aime les voir pousser mais faut pas pousser trop fort!

La menthe réussie même à imiter la glycine en grimpant le long des pieds de mon potager haut perché.

Les herbes aromatiques sont évidemment indispensables dans la cuisine. Non seulement, elles ont une grande valeur gustatives mais elles nous aident à soigner beaucoup de nos petits maux!

Un diner trop lourd et bien arrosé, le romarin est là pour vous soulager.

le romarin

Ils existent de nombreuses espèces de sauges. Les feuilles fraîches peuvent être utilisées dans la préparation des omelettes, dans les salades ou les plats de légumes.

La sauge

J'ai même appris que sa feuille est excellente pour l'hygiène buccale en empêchant la formation de la plaque dentaire. Je ne sais pas si vous avez lu cette article sur Dogfolie, mais je vais tester pour voir si mes chiennes n'auraient pas envie de mâchouiller quelques feuilles de salvia officinalis!

salvia officinalis

Pendant que je travaillais d'arrache-pied (je trouve que c'est une bonne expression, vu le mal que j'ai eu à extirper les racines de menthe!), une oie faisait les cent pas dans la prairie. J'ai vite compris qu'il attendait la naissance de ces oisons.

oie bernache

La future maman est en pleine forme. Rien ne peut l'éloigner de son nid. J'ai juste eu le droit à un regard élégant et discret.

Un petit mois à attendre pour connaitre le nombre d'oisons à venir.

Allez, je lance le pari. Moi je dis six pour cette année...et vous?

le nid de l'oie bernache

Publié le 18 Février 2014

J'aurais très bien pu écrire, quand les oies s'emmêlent, parce qu'il y a des moments ou je ne savais plus laquelle réclamait son territoire!

Vous le savez maintenant depuis des années que vous passez par ici, tous les ans au mois de février, les oies bernaches reviennent sur l'étang pour préparer leur nid.

Je ne sais pas si c'est la crise de l'immobilier qui opère aussi chez les oiseaux, mais le petit bout de l'île est sévèrement disputé.

oies bernaches

C'est seulement au cours de la deuxième année de sa vie que l'oie bernache va trouver son prince charmant pour agrandir la famille. Tous les ans à la même époque, j'assiste à la défense du territoire et je reste persuadée que ce sont les mêmes oies qui reviennent au même endroit. Pourquoi? Mais tout simplement parce qu'elles me reconnaissent!

le vol des oies

Mais aussi parce qu'elles n'ont pas peur de Maya. Cela prouve bien que les oies ont une bonne mémoire.

Maya observe leur manège avec une grande élégance. Leur cacardement ne l'impressionne pas outre mesure et je m'amuse à regarder sa tête aller de droite à gauche comme le ferait un spectateur devant des joueurs de tennis!

Le labrador noir

Si une étrangère vient se poser sur leur petit coin de paradis, le moteur se met en marche comme la puissance d'un hors bord!

le vol des oies sauvages

Je constate que le couple arrivant le premier est toujours gagnant, mais aujourd'hui j'ai vu qu'ils acceptaient une troisième compagne. J'en déduit, qu'ils acceptent pendant un certain temps seulement la présence d'oie isolée n'ayant pas trouvé encore l'âme soeur. Celle-ci ne peut donc pas représenter un danger pour leur nouveau "Home Sweet Home".

L'envol des oies

La bagarre dure plusieurs jours et quelquefois la nuit. J'ai une soudaine impression qu'elles vont atterrir dans mon lit, tellement leur cris est strident!

Il y a des moments où j'ai envie d'ouvrir la porte et de crier "C'est pas bientôt fini ce raffut?!"

Mais je n'en ferai rien car cela me rappelle mes années de pensionnat avec les batailles d'oreillers...qui ne devaient pas être en plumes d'oies!!

La bataille des oies
défense du territoire des oies bernaches
L'envol des oies

Mais voilà que Maya montre des signes d'impatience.

Oserais-je croire qu'elle veille sur ma tranquillité?

Je l'observe courant dans tous les sens. Ce qui est formidable, c'est que toutes les oies se retrouvent au même endroit dans l'étang. Le calme est revenu. Elles observent ce nouveau chef avec respect.

Demain est un autre jour.

Gare à celui qui passe au dessus de l'étang, l'atterrissage est interdit, la place est prise!

Le labrador et les oies

Publié le 6 Septembre 2013

Je n'ai pas reçu de carton, c'était une surprise!

oies sauvages
oies bernaches

J'en ai compté 23!

Il y a au moins quatre générations qui se sont retrouvées cette après midi. Elles s'approchaient, valsaient, se laisser glisser, se jouaient de mon étonnement.

Puis, avec la grâce des petits rats de l'opéra, les oies bernaches se sont évanouies dans la nature comme un mirage.

les oies bernaches

Je m'en frotte encore les yeux!

oies bernaches