Nuuk-Capitale du Groenland

Publié le 1 Novembre 2015

Puisque j'emmène derrière moi de bons marins, nous allons continuer à vive allure.

Nous sommes toujours sur la côte ouest du Groenland.

Après une bonne nuit de sommeil, nous naviguons sous une légère houle.

Sur le pont, l'atmosphère est vaporeuse.

océan arctique
les côtes de Nuuk
Arrivée à Nuuk
la côte ouest du Groenland

La population du Groenland compte environ de 57 000 habitants.

Nuuk, capitale du Groenland, abrite 25% de la population totale du Groenland.

Nuuk représente la civilisation du monde moderne.

Vous y trouvez un peu de tout. Des magasins, des restaurants, un supermarché où j'ai même vu une machine à pain! Pratique quand on est loin de tout, un cinéma.

C'est ici que se trouve les sièges du parlement et du gouvernement. Il y a même une université.

Nous prenons la route pour aller à la découverte de la vieille ville. Nous ne sommes pas venues de si loin pour admirer des édifices modernes et des rangées d'appartements.

Comme dans les villages, les maisons sont colorées de couleurs plus ou moins vives.

maison de la ville de Nuuk
habitation de Nuuk

Si je suis naufragée, sans un bateau pour venir me chercher, je m'installerai dans celle-ci!

le village de Nuuk

J'ai tout de suite repérée la serre.

la serre en bois
l'église St Sauveur

Dans ma tête il y avait encore l'histoire des esquimaux emmitouflés dans leurs peaux de bête. Armés d'un harpon, ils partaient à la chasse aux phoques, risquant leurs vies, bravant les tempêtes, trainant leurs luges en aboyant sur les chiens.

Ça c'était avant...

Maintenant, les inuits ou esquimaux, comme vous voulez, se déplacent en scooter. Ils n'ont plus besoin de creuser des trous dans la glace pour pêcher. Ils vont chercher le poisson dans les congélateurs du supermarché ou sur le marché quotidien.

On peut se poser la question si la modernité est un avantage pour ce peuple qui a souffert pour sa survie. Sa principale activité était la recherche de la nourriture et la construction de ses igloos pour se protéger du froid.

J'ai eu l'occasion pendant le voyage de regarder le film de Robert Flaherty, sorti en 1922. C'est à travers l'histoire de Nanouk l'esquimau et de sa famille, que j'ai compris cette bataille incessante pour se nourrir et ne pas mourir de froid. Mais j'ai vu beaucoup de sourires et des traditions qui serrent les liens entre les peuples.

Je vous conseille vivement de regarder ce film dans sa totalité si vous êtes intéressées par la vie des inuits. Je vous ai trouvé un lien qui vous permet de le visualiser gratuitement.

Souhaitons que ces traditions soient relayées aux plus jeunes et que la modernité rende la vie plus facile sans oublier le savoir-faire de leurs anciens.

A ce propos, nous y voici, nous y voilà!

Nous allons visiter ensemble un merveilleux musée dans la vieille ville de Nuuk. C'est le musée le plus grand du Groenland relatant l'histoire des civilisations qui se sont succédées sur cette terre de glace.

Je trépigne sur place pour vous le faire découvrir!

vêtement polaire arctique
les bottes des inuits
outils de travail des esquimaux
vêtements esquimaux

On dirait une chambre d'ados!

La chambre des inuits

Celui- là, je voulais vous le montrer. On a rien inventé!

sac inuit

Je ne vous montrerez pas les célèbres momies inuit découvertes en 1972 près du village de Qilakitsoq. Ces momies dateraient de 1475.

Je suis restée un moment dans ce petit espace qui leurs est consacré. C'était vraiment touchant. J'ai été envahi par le silence et les questions qui me venait à l'esprit.

C'est aussi cela, les voyages. Des questions, des remises en questions et des réponses de temps en temps!

Au revoir Nuuk.

maison de la vieille ville de Nuuk

Le soleil se couche.

Vous feriez mieux d'en faire autant!

Après une bonne nuit pour récupérer de cette marche dans la vieille ville de Nuuk.

Nous ferons ensemble une journée de mer.

J'espère que vous savez où vous avez rangé vos gilets de sauvetage?

coucher de soleil arctique
Commenter cet article

Annie 21/11/2015 14:06

Merci pour ce très beau reportage ! Le Nord commence à m'attirer sérieusement, tes photos ne font que confirmer cette envie !
Bises
Annie

Sara 06/11/2015 18:54

Je suive encore ici! J'aime la culture de ces peubles, tres interessant!

Martine 02/11/2015 09:24

Comme j'aime ce voyage et comme il me fait du bien, loin du bruit et de l'agitation! Et je suis 'en amour' avec les maisons et les espaces, à suivre

Bertille 02/11/2015 08:53

La dernière petite maison photographiée... on dirait une maison de poupée ! Que c'est beau tout cela ! Toutes ces choses à voir... Les couleurs sur ce fond bleu ciel sont magnifiques. Et ce musée qu'il est beau... Bref... j'aime tout. J'enfile mon gilet et je suis prête pour la suite. Merci et belle journée
Bertille

la prunelle 02/11/2015 08:18

Génial ton voyage, j'aime beaucoup beaucoup...
Un ours polaire tout blanc ? Tu en as vu?

Lotus 02/11/2015 06:24

Merci de nous faire découvrir ces paysages grandioses et la vie de ces habitants
Super ce lien ,je vais revoir le film qui m'avait beaucoup touchée

JOSS 02/11/2015 06:15

Merci de nous faire profiter de ce beau voyage! C'est superbe!

Marylaure 01/11/2015 23:35

merci beaucoup pour le lien ! j'ai déjà vu ce film mais je le regarderai encore avec beaucoup de plaisir et d'attention ! encore merci pour tout ce que tu partages

Maria-Lina 01/11/2015 23:34

Merci pour ce beau voyage, nous visitons virtuellement, tout est superbe!!! Bise et bon lundi dans la joie!

MAG 01/11/2015 23:15

Les couleurs choisies par les hommes pour braver l'obscurité et le froid sont pleines de gaité.
Le film de Flaherty date de presque un siècle . Je l'ai vu plusieurs fois, et chaque fois je lui ai trouvé un intérêt plus historique que sociologique.
Je ne saurais que recommander l'ouvrage "Les derniers rois de Thule" de Jean Malaurie, fondateur de la collection Terre Humaine chez Plon. Les rééditions sont à prix abordables. Jean Malaurie n'a pu faire sa thèse de géographie, dont le sujet était de faire la cartographie du Nord ouest du Groeland, que grâce à des Inuits. Ce livre est l'histoire de son amitié grandissante de son respect pour ce peuple. Un ouvrage que l'on n'oublie jamais.