Publié le 26 Mai 2014

Surprise, surprise...oh belle surprise!

Lorsque La Prunelle Grise a écrit "Pour une amoureuse de la nature", je ne savais pas que toutes ces merveilles allaient arriver jusqu'à moi.

Chère Prunelle, tu as écrit "j'imagine le plaisir dans ses yeux", es-tu sûre que tu imagines bien? Parce que que j'ai encore les yeux tout ronds de surprise. Je vais t'avouer une chose, lorsque j'ai déballé tous les petits paquets, j'ai tout remballé!

Comme ça le jour suivant, j'ai à nouveau tout déballé et tu aurais pu encore voir le plaisir dans mes yeux!

La maman labrador a rejoint tous ses petits!

Etiquettes

Le pot de confiture à la framboise, je ne le montre pas car je n'ai pas pu résister. Il est largement entamé et j'essaie d'être raisonnable pour le faire durer longtemps, longtemps!

Ton livre m'a fait sourire car je suis en train de lire "Un an dans la vie d'une forêt" de David Haskell. Lorsque j'aurai parcouru la dernière page, je quitterai le Tennessee pour rejoindre les forêts de Sibérie, c'est un vaste programme!

Sylvain Tesson

Comme tu peux le voir, il n'y a pas le petit panier sur la photo, je le garde tout pour moi!

Tu en avais fait une belle photo et comme il est en attente d'être installé car il mérite une place en or, je garde la photo pour plus tard! je le trouve trop trop beau!

Mille fois Merci pour ce rayon de soleil au milieu de la pluie!

Publié le 16 Mai 2014

Ce qui est bien à Paris c'est que je trouve toujours un endroit qui ma ramène dans ma cabane.

Chez Merci , on peut dormir dans la forêt. Mais la proposition de dormir chez eux à la fermeture du magasin a été refusé!

Décoration chambre

Je me suis consolée en mangeant une montagne de légumes!

assiette végétarienne

Merci:

111 Boulevard Beaumarchais.

Paris 75003

Demain samedi, il y a une ouverture exceptionnelle jusque 19h30.

Ne cherchez pas à vous garer dans la cour, il n'y a plus de place!

Merci boulevard Beaumarchais

Vous pouvez ensuite faire votre marché chez Conran shop.

Le magasin s'est bien transformé avec un étalage de marché qui voua donne une envie de bord de mer.

Conran Shop

Conran Shop:

117 rue du bac

Paris 75007

Publié le 13 Mai 2014

En ce moment les oisons sont partout. Je ne sais plus où donner de la tête.

Ils sont passés par ici, ils repasseront par là!

Depuis la présentation de la première couvée, deux autres couples ont envahi le territoire avec leurs oisons.

Je n'avais pas encore assisté à ce genre de phénomène car en général, les oies ne se mélangent pas quand la couvée est arrivée. Trois couples en ont décidé autrement.

Peut être ont-ils pensé que l'union faisant la force, il serait plus avantageux de rester groupé pour se défendre contre les prédateurs comme le beau renard que vous avez vu ces derniers jours, mais aussi le héron rôdant dans les parages.

Les uns grandissent à vue d'oeil, les autres ne sont encore que des boules de plumes.

les oisons

Les parents sont toujours attentifs, surtout le mâle surveillant les alentours avec une attention plus que professionnelle.

La femelle et les oisons peuvent picorer tranquillement. Certains commencent à avoir le goût de l'indépendance ce qui me laisse quelques inquiétudes.

l'oison

De temps en remis les amis se séparent et envahissent d'autres points d'eau colorés par la mousse.

oies bernaches et leurs oisons

Quant à mon oeuf d'oie, il reste toujours au chaud dans sa couveuse improvisée.

Mon espoir de voir apparaître un petit bec fond de jour en jour. L'erreur que j'ai pu commettre et de l'avoir maintenu dans une trop forte chaleur durant les trois premiers jours, juste avant la rencontre avec Dominique.

Je m'entête et continue à l'arroser et le retourner car pour l'instant je n'arrive pas à me décider à le casser. Il faudra bien que je devienne raisonnable.

oeuf d'oie

Publié le 11 Mai 2014

Voici le partage de ma première rencontre photographique avec le renard.

Mes mains tremblent encore devant ce face à face avec cette nature sauvage qui se laisse entrevoir comme des secondes que l'on voudrait éternelles.

Ce matin vers 6h30, me voilà partie dans les champs. Dans les hautes herbes, j'aperçois une activité dont je ne devinais pas encore l'importance.

Deux oreilles aux aguets, gesticulant comme zébulon dans le manège enchanté, (série télévisée d'animation des années 60), tournicoti, tournicoton, je me suis accroupie en oubliant de respirer, l'appareil photo pointé sur cette tâche rousse qui ne voulait pas montrer le bout de son nez!

Je savais que ce petit miracle ne pouvait durer que quelques secondes.

Cela faisait tant d'années que je l'espérais. Je ne voulais en aucun cas passer à côté de ce face à face.

J'ai attendu, j'ai espéré, j'ai chanté intérieurement tellement ma joie de voir bouger ses deux petites oreilles me donnait l'envie de danser en sachant que le moindre geste pouvait faire envoler tous mes espoirs.

Pour vous faire vivre en direct ce grand moment de bonheur et me rapprocher au plus près de ma rencontre matinale, voici les clichés de cette approche furtive.

Vous les voyez ses deux petites oreilles qui n'ont pas encore entendu les battements de mon coeur?

les oreilles du renard

Le renard se déplace. Mon angoisse est qu'il sorte de mon champs de vision ce qui m'obligerait à me déplacer.

Comme j'étais posté dans un chemin dont les herbes avaient été coupées, cela me donnait peu de chance de rester dans les limites de la discrétion.

le déplacement du renard

En un instant, le renard fit volte face, comme s'il avait entendu tous mes espoirs.

Le vent me portait secours et rejetait en arrière mon odeur humaine qui à cette heure-ci n'était pas encore accompagné de senteur de dentifrice!

l'instant était magique, je l'avais au bout de mon objectif, je pouvais enfin le caresser des yeux.

rencontre avec le renard

Ne voulant rien perdre de ces quelques secondes, je lâchais de temps en temps mon appareil photo pour l'observer silencieusement et essayer d'imprimer dans ma mémoire, ces quelques instants d'une rencontre qui me donne l'impression d'avoir mérité un ticket d'entrée dans le monde sauvage.

le regard du renard

Le vent était mon ami, plus précieux qu'une cachette, il me rendait invisible. Voilà le renard qui s'approche de moi. Je n'osais quitter l'oeil de mon objectif de peur de me retrouver nez à nez avec mon ami furtif!

Il marchait d'un pas silencieux, gracieux comme un petit rat de l'opéra. Son poil était argenté et soyeux, il avait l'air en pleine forme.

le renard dans la nature.

Enfin ce fut le face à face ultime. Il était lui, j'étais moi. Qu'allions-nous faire ensemble si ce n'est nous regarder sans nous présenter!

Les secondes se comptaient en minutes, je ne respirais plus, ne bougeait plus et surtout, évitais d'appuyer sur le déclencheur pour faire régner le silence.

le renard dans la prairie

J'étais complètement à découvert. Comment pouvais-je espérer que notre rencontre s'éternise.

Le renard pris la fuite avec élégance. Je restais accroupie au cas où il se retournerait sachant que le renard est un animal curieux.

La fuite du renard

Et c'est ce qu'il a fait!

Excuse moi de t'avoir dérangé, mais cela fait si longtemps que je t'attends.

Si j'ai un souhait à te formuler, ce serait que tu fasses attention à mes oies. Je te donne mes fraises, les mûres et tous les fruits du verger car je sais que tu les aimes.

Allez, soit sympa!

le renard dans la nature

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les visualiser une par une.

Bonne soirée

Publié le 4 Mai 2014

A chaque fois que je rencontre ​Dominique Jouvenet, j'apprends une multitude de petites choses extrêmement importantes, comme le sauvetage d'un oeuf d'oie.

Dominique est une amoureuse de la nature et des animaux, mais une vraie de vraie comme je les aime. Chaque tête-à-tête est ponctué de conseils auxquels j'attache la plus grande importance parce que son expérience a été faite sur le terrain.

Aujourd'hui, c'est un scoop, je vais vous livrer (secrètement!) notre dernière conversation, parce que cela peut servir d'expérience à tout ceux (celles) qui trouvent un oeuf d'oie encore bien chaud, sur leur passage. Cela ne servira pas beaucoup aux parisiennes mais sait-on jamais!

Maya la terrible, m'a rapporté un oeuf d'oie sans l'abimer, entre ses dents. Fière de sa trouvaille, je n'ai pas pu la réprimander.

Lorsque j'ai pris délicatement cet oeuf dans les mains, (Je tiens à ouvrir une parenthèse à ce sujet, car Dominique m'a bien affirmé que les oeufs étaient très solides et qu'il ne fallait pas avoir peur de les manipuler, ce ne sont pas des oeufs de poule!) il était encore tout chaud.

Par instinct (n'ayant pas, à ce moment, rencontré mon expert en sauvetage!) j'ai placé l'oeuf dans une corbeille à pain recouvert de lin, parce que rien ne vous empêche de faire chic et utile, je l'ai placé devant un endroit chauffé et recouvert d'un torchon propre.

Mais voilà, ce n'était pas suffisant et grâce aux conseils de Dominique, je peux encore essayer de sauver mon oeuf en espérant qu'il ne soit pas trop tard.

  1. Il faut en effet placer l'oeuf dans un endroit chaud, mais pas trop!
  2. Il faut le retourner si possible plusieurs fois par jour.
  3. Il faut l'humecter avec un vaporisateur ou une éponge. Comment n'y ai-je pas pensé, alors que la mère se lave dans l'étang et retourne dans son nid. C'est logique, les oeufs sont souvent humectés.

4. Ce quatrième point, j'avoue n'avoir pas encore osé! Vous mettez l'oeuf dans une casserole d'eau (mais non...pas chaude évidemment, je ne donne pas la recette d'un oeuf d'oie à la coque!). Ensuite vous le mettez près de votre oreille, comme un coquillage pour entendre la mer. Et vous essayez d'écouter si l'oison manifeste sont envie de bouger un peu. Il est évident que vous l'entendrez si l'oeuf est arrivé à maturité.

Promis, Dominique, j'essaie le plus vite possible, si j'entends quelque chose, je vous tiens au courant.

Jusqu'ici je n'ai fait que la première étape et là c'est l'angoisse. Je me suis rendue compte hier soir en rentrant de la fête du jardin, que l'endroit où j'avais placé mon oeuf était sans doute trop chaud. Je l'ai changé de place et je veux croire encore que mon oison n'a pas trop transpiré.

Maintenant je le retourne et l'asperge d'eau, je vais même finir par lui raconter des histoires pour qu'il ne s'ennuie pas!

Comme vous voyez, nous avons eu une longue conversation!

Edit du soir: j'ai osé mettre mon oeuf dans une casserole d'eau mais pas de bruit apparent.

Je n'arrête pas l'expérience et j'espère encore.

oeuf d'oie

Merci Dominique, si l'oison perce la coquille je l'appellerai "Dom"!

Dominique Jouvenet

Publié le 1 Mai 2014

Un temps magnifique pour cette matinée qui se transforme en une bonne averse en fin d'après midi. Les oies bernaches étaient tranquillement en train de se balader, partageant leurs activités entre jeux, dinettes et nettoyage de plumes dans l'étang.

Les oies bernaches sont végétariennes...presque comme moi! Elles n'arrêtent pas de picorer la pelouse, mais elle mangent aussi des plantes aquatiques et des graminées. Son poids varie entre 3 et 5 kg environ.

les oies bernaches

Avant qu'il ne pleuve, les voilà en train de jouer dans l'eau. Les oisons ont maintenant cinq jours et une vitalité débordante.

la famille des oies bernaches

Vers 15 heures, quelques gouttes de pluie qui n'ont pas l'air de les déranger plus que ça. Les oisons suivent leurs parents en picorant quelques graines à chaque enjambée. La pluie redoublant de force, je les observe pour voir quel va être leur comportement.

La femelle se couche, la mâle reste à proximité et les oisons continuent à manger!

le repas des oisons

Mais pourquoi la femelle a subitement arrêté son activité. Elle avait l'air d'attendre quelque chose, et je voyais la pluie se renforcer.

Un des oisons se précipita sous son aile, puis deux autres ont suivi le même chemin.

protection des oisons

Evidemment, l'instinct maternelle s'est mis en route. La mère savait qu'il fallait se préparer à abriter sa couvée sous ses ailes. Mais il y en a six à caser, les premiers arrivants sont les premiers servis et il faut trouver un passage de toute urgence!

la vie des oies bernaches

Il n'y aurait pas une petite place là-dessous?

Poussez-vous un peu!

l'oie bernache et ses oisons

En me hissant sur les pattes arrières, je vais bien trouver une place!

les oisons

Et qu'est ce qui se fait tremper pendant ce temps-là?!

La vie des oies bernaches

Voilà le dernier qui se met en place.

Comment vous ne le voyez pas?

Vous pouvez cliquer sur l'image pour la voir en plus grand et vous ne verrez que son petit derrière!

oie bernache

Publié le 1 Mai 2014

Le muguet symbolise le printemps. Cette année, il est bien présent avec ce soleil qui illumine les jardins depuis plusieurs jours et donne beaucoup de travail et aussi de belles courbatures!

Mais cela en vaut la peine, car le jardin prend un air de fête, les plantes jouent du coude pour trouver la meilleure place, le potager d'herbes dégage des effluves de thym et de citron, les abeilles butinent comme des folles pour préparer le miel de printemps qu'il faudra récolter en juin.

Je n'ai que deux brins de muguet mais le deuxième me fera peut être la surprise de ces clochettes le mois prochain!

En attendant, son voisin au nom ronflant de "convallaria majalis rosea" ou plus simplement le muguet rose, révèle ses clochettes très parfumées.

La plantation du muguet:

J'ai planté le muguet rose dans le potager d'herbes aromatiques dans un mélange de terreau et de compost. L'endroit est mi-ensoleillé.

Le muguet rose est vivace et refleurit chaque année.

Vous pouvez planter les griffes à l'automne ou maintenant au printemps, dans un sol léger et bien drainé. N'enterrez pas la pointe de la griffe mais laissez là juste au niveau de votre sol.

Pour les balcons et les terrasses, le muguet rose peut se cultiver en pot ( le muguet blanc aussi évidemment!). Je ne vais pas vous donner toutes les explications, vous les trouverez dans cette vidéo sur le site de Rustica.

Je peux vous assurer que de voir son premier brin de muguet fleurir, vaut la peine de l'installer dans votre jardin ou votre balcon. J'ai préféré planter le muguet rose pour bousculer un peu la tradition de voir le muguet blanc se présenter sur les étals de marché mais aussi pour son parfum plus puissant. Le muguet est associé au bonheur, alors aujourd'hui voici ma petite contribution,

Je vous souhaite beaucoup de bonheur, que cette journée brille au son des petites clochettes de vos brins de muguet!

Le muguet rose- convallaria majalis rosea.